• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nord-Pas-de-Calais : attention, eau polluée !

© FTV
© FTV

Cette pollution de l'eau concerne 544 communes de la région. L'alerte vise les femmes enceintes et les nourrissons.

Par VS et AFP

Pour en savoir plus / Eau polluée : les 10 questions que vous vous posez

Les préfets du Nord et du Pas-de-Calais vont prendre des arrêtés de restriction sur la consommation d'eau du robinet, pour les nourrissons et les femmes enceintes, en raison de la présence d'ions perchlorates, a annoncé ce mardi le préfet du Nord lors d'un point presse à Lille.
"Il y a une suspicion d'un problème de santé publique (...) mais on n'est pas dans une situation de crise sanitaire", a déclaré le préfet délégué à la sécurité Christian Chocquet, soulignant que la décision était prise "dans le cadre du principe de précaution".

Le reportage de Jean-Marc Devred et Jean-Marc Vasco :

Nord-Pas-de-Calais : attention, eau polluée ! (1)

Qui est concerné ?


La mesure concerne 544 communes du Nord/Pas-de-Calais, après la découverte de taux de perchlorate supérieurs aux recommandations de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).  Environ 10.000 nourrissons de moins de six mois et 5.000 femmes enceintes ou allaitantes se trouvent sur ce territoire.

 

 


Afficher Pollution de l'eau du robinet : les communes concernées sur une carte plus grande

Les perchlorates, qu'est-ce que c'est ?


Les sels de perchlorate, solubles dans l'eau, sont utilisés en milieu industriel, en particulier pour des applications militaires ou aérospatiales.  

Selon l'ARS, "cette pollution spécifique pourrait provenir des nombreuses munitions
tirées lors de la Première Guerre mondiale, en particulier sur la ligne de front
qui se trouvait à la limite entre la plaine de Flandres et le plateau d'Artois."

Quel impact sur la santé ?


"Les perchlorates ne sont classés cancérogènes ou mutagènes par aucun organisme international. Ils ne s'accumulent pas dans l'organisme humain et leurs effets sont réversibles", selon un communiqué de l'Agence régionale de santé.
En revanche, ils pourraient provoquer des problèmes d'hypothyroïdie chez les nourrissons, et donc des problèmes de croissance ou de développement neurologique. Les dernières études n'ont pas montré "de modification de l'incidence de l'hypothyroïdie congénitale" en Nord/Pas-de-Calais par rapport aux autres régions, a affirmé le Dr Sandrine Segovia-Kueny, de l'ARS.

"La situation ne doit pas effrayer les parents. Le suivi des enfants doit rester le même, par le biais d'un pédiatre", a-t-elle précisé.

Les taux de perchlorates fixés par l'Anses au-dessus desquels l'eau ne doit pas être consommée sont de 4 microgrammes/litre pour les bébés de moins de 6 mois, et de 15 microgrammes/litre pour les femmes enceintes ou allaitantes.
Des traitements à base de dilution de l'eau ou grâce à des résines spécifiques vont être lancés, ont annoncé l'ARS et la préfecture du Nord.


Les arrêtés seront pris cette semaine et la semaine prochaine.

Dans le cadre de la recommandation de restriction de consommation de l’eau du robinet, l’ARS Nord – Pas-de-Calais met en place un numéro de téléphone afin de répondre aux questions des usagers : 03 60 01 92 62.

Sur le même sujet

Le saxophoniste Arnold Pol joue Jubel

Les + Lus