Nuit chaude à Amiens Nord

Cette nuit, les quartiers nord ont été le théâtre de violences et d'affrontements entre jeunes et policiers.

Par Jennifer Alberts

Les dégâts sont importants: plusieurs poubelles et voitures incendiées mais surtout l'école maternelle Voltaire entièrement ravagée par les flammes, au point de ne pas pouvoir rouvrir à la rentrée de l'avis des pompiers. La salle communale du quartier Fafet a connu le même sort.

Gilles Demailly, le maire d'Amiens, ainsi que le directeur de cabinet du Préfet de Région se sont rendus sur place ce matin. Le montant des dégâts est estimé à 1 million d'euros.

 

Nuit chaude à Amiens Nord (1)

 


Réaction de Gilles Demailly, maire d'Amiens  par France 3Picardie

Par ailleurs, Amétis a décidé de ne faire circuler aucun bus aujourd'hui dans les quartiers nord de la ville.

Selon les pompiers, lécole maternelle Voltaire ne pourra pas accueillir d'enfants en septembre

Des automobilistes sortis de leur voiture

Les premiers incidents ont commencé vers 1h30 cette nuit: des jeunes du quartier Fafet-Brossolette s'échauffent, mettent le feu à des poubelles et à des lampadaires.

Puis, c'est rapidement l'escalade: la situation tourne vite au face à face entre les CRS déployés sur place et les jeunes.

Trois automobilistes sont également pris à parti, dont un très violemment: ils ont été forcés de descendre de leur véhicule, retrouvé incendié dans le quartier quelques heures plus tard. Deux autres tentatives de car jacking ont par ailleurs été signalées.

16 policiers ont été blessés dans ces heurts par des tirs de chevrotine et de mortier et par de jets de projectiles: le plus gravement atteint a 15 jours d'arrêt de travail.

Aucune interpellation n'a pour le moment eu lieu.

 

Nuit chaude à Amiens Nord (2)

 


Nuit de violences à Amiens Nord par France 3 Picardie

Marche blanche tendue

Depuis plusieurs mois, la tension perceptible à Amiens Nord: plusieurs faits divers ont fini de rendre l'atmosphère lourde de ressentiment malgré les appels au calme et au respect lancés par la municipalité.

Lundi après-midi, environ 150 personnes se sont rendues en Préfecture pour rendre compte au Préfet de ce qu'elles estimaient être une intervention disproportionnée des forces de l'ordre lors des échauffourées qui les avaient opposées aux jeunes du quartier dans la nuit de dimanche à lundi: des poubelles et plusieurs voitures avaient été incendiées.

L'ambiance était tendue tout au long du parcours comme devant la Préfecture où une altercation entre manifestants et policiers a eu lieu: 2 fonctionnaires de la Direction départementale de la sécurité publique auraient été frappées selon la Préfecture.

Selon nos informations, plusieurs jeunes du cortège n'étaient pas animés des meilleures intentions au moment de cette marche blanche: "une quinzaine de jeune disait ouvertement qu'ils allaient se servir dans le magasin, qu'ils allaient le vider et se rhabiller gratos", rapporte un commerçant du centre ville d'Amiens. "Ils parlaient comme si nous n'étions pas là et si un adulte ne s'était pas interposé entre eux et moi pour les calmer, ça aurait été la catastrophe." Plusieurs autres commerçants installés sur le parcours en direction de la Préfecture auraient eu maille à partir avec ce petit groupe: "on était à la limite de baisser le rideau", ajoute ce commerçant amiénois.

La nuit de dimanche déjà agitée

Cette marche blanche se voulait une protestation suite à l'intervention des policiers à Amiens Nord dans la nuit de dimanche à lundi.

En effet, le dimanche 12 août, vers 22h30, plusieurs cocktails Molotov sont découverts dans le quartier plus tôt dans la soirée. Quelques policiers sont dépêchés sur place. Mais, alors que certains contrôlent rue Fafet un automobiliste à la conduite dangereuse, le ton monte entre les forces de l'ordre et un groupe de jeunes.

Des renforts sont envoyés sur place et les policiers font usage de leur flashball et de gaz lacrymogènes. Une intervention excessive, selon les riverains et qui se sera soldée par 4 CRS blessés. Une enquête administrative a été diligentée.

La visite mouvementée de Manuel Valls à Amiens Nord

Retour au calme à Amiens Nord

Amiens Nord à la Une de la presse internationale

Sur le même sujet

Les + Lus