• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Olivier Henno (Modem) appellera à voter Hollande

© F3 NPDC
© F3 NPDC

Dans un courrier que Le Nouvel Obs s'est procuré, le maire de St-André appelle à voter François Hollande.

Par Emmanuel MAGDELAINE

François Bayrou n'est pas qualifié pour le second tour. Pour qui va-t-il appeler à voter ? C'est la question de ces prochains jours. Certains élus du Modem, son parti, y ont déjà répondu. Le Nouvel Observateur s'est procuré un appel d'élus centristes qui ne devait être publié que dans l'entre-deux tours. Cet appel est clair : ils voteront François Hollande.

Selon Le nouvel Obs, l'auteur de ces trois pages est Olivier Henno, membre du bureau exécutif du MoDem, président du Mouvement Démocrate dans le Nord, maire de St-André. Il est aussi le premier vice-président de Lille Métropole et travaille donc avec la gauche depuis 2008.

Gêné que ce courrier soit sorti avant même le 1er tour, le cadre du MoDem a précisé au journal qu'il s'agissait d'un "document de travail", et que quelques formules peuvent encore changer. Mais son choix est fait. Ce dimanche soir, il nous a confirmé, à demi-mot son choix : "Les Français ont exprimé une envie de changement. c'est à françois Hollande de rassembler maintenant."

Voici des extraits du courrier :

(...) Pour nous, notre choix est fait, notre choix est clair, c'est le changement avec F. Hollande. Nous ne pouvons pas accorder notre confiance aujourd'hui à N. Sarkozy. D'autant que le bilan du quinquennat qui s'achève est clair : entre nous et Nicolas Sarkozy, c'est 'valeurs contre valeurs'. Or les valeurs sont plus importantes que les programmes. La conclusion du soutien politique et moral de l'alternance s'impose. (...)"

Nous n'avons eu de cesse tout au long de ces cinq années de dénoncer l'argent public gaspillé, la préparation de l'avenir négligée, la pratique autocentrée du pouvoir, les valeurs humanistes de la France trop souvent remisées. Notre jugement pour le passé et nos craintes pour l'avenir n'ont pas changé. Or, notre pays a été trop mal géré au cours des cinq dernières années pour que nous en confions les rênes au même homme cinq ans de plus. Au contraire, nous retrouvons beaucoup de nos priorités essentielles dans le projet présidentiel de F. Hollande. (...)"

Il faut le dire clairement : F. Hollande est pour nous le Président qu'il faut à la France pour retrouver ses valeurs, celles de la République, celle d'une grande démocratie humaniste. (...)"

Lire ce courrier en intégralité ici

François Bayrou a indiqué il y a 3 jours qu'il  ne donnerait aucune indication au soir du premier tour.
"Je ne suis pas aux pièces, je n'ai pas l'intention de me prononcer de manière précipitée sauf si c'était pour me rallier. A priori, ça ne sera pas ça".
 
A la direction du MoDem, "la sensibilité principale, c'est ceux qui comme moi ne se sentent guère impliqués dans la préférence pour l'un ou pour l'autre" des finalistes.
"C'est très dur de justifier que je ne prends pas position, c'est très dur de justifier que je vote blanc -je l'exclus- et c'est très dur de dire que je soutiens Nicolas Sarkozy ou François Hollande", a souligné M. Bayrou Sur le choix pour le 6 mai, "on va le faire collégialement" au MoDem et "je crois que nous arriverons à une position largement partagée".

Ce dimanche soir, Philippe Douste-Blazy, un des soutiens de François Bayrou a confirmé qu'aucune consigne ne serait donné dans l'immédiat.

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus