• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

P. Mauroy, opéré d'une tumeur au poumon, va bien

© F3 NPDC
© F3 NPDC

L'ancien Premier ministre socialiste Pierre Mauroy a été hospitalisé à Clamart pour une lourde opération.

Par AFP

L'ancien Premier ministre socialiste Pierre Mauroy a été opéré au poumon, hier à l'hôpital militaire de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine), suite à la découverte d'une "tumeur cancéreuse bien localisée", a précisé vendredi un membre de son entourage. "Les nouvelles sont aujourd'hui rassurantes. L'intervention s'est déroulée normalement hier, il est totalement conscient, il a dîné normalement hier soir", a ajouté ce proche.

Agé de 83 ans, Pierre Mauroy devrait rentrer chez lui en début de semaine prochaine.

En janvier dernier,  l'homme politique lillois avait rendu son dernier mandat de sénateur, une fonction occupée pendant 20 ans.

Pour sa dernière apparition publique, lors d'un vibrant hommage de Martine Aubry, l'ancien maire de Lille était apparu fatigué. Son état de santé s'était dégradé, depuis plusieurs mois.

P. Mauroy, opéré d'une tumeur au poumon, va bien (4)

"Pierre Mauroy avait le choix entre deux types d'opérations, il a choisi la moins lourde des deux", a précisé. M. Roman, qui avait été le suppléant de Pierre Mauroy à l'Assemblée et est vice-président du conseil général du Nord.
 "C'est Pierre Mauroy qui m'a appris qu'il allait être hospitalisé, et son principal souci était qu'il ne pourrait pas prendre part à la victoire de François Hollande" a déclaré le député du Nord.

Maire de Lille pendant 28 ans, de 1973 à 2001, poste auquel Martine Aurby lui a succédé, Pierre Mauroy a dirigé trois gouvernements d'Union de la gauche jusqu'en 1984, date à laquelle Laurent Fabius lui a succédé à Matignon.

Député du Nord (1973-81 et 1986-1992), député européen (1979-1980), président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981) et président de la Communauté urbaine de Lille (1989-2008), il avait été sénateur de 1992 jusqu'à septembre 2011.

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus