Tony Vairelles et ses frères restent en prison

© F3 Lorraine
© F3 Lorraine

La cour d'appel de Nancy a refusé de libérer l'ex-joueur lensois et ses trois frères, impliqués dans une fusillade.

Par Yann FOSSURIER (avec AFP)

L'ex-star du Racing Club de Lens, Tony Vairelles, et trois de ses frères, mis en examen pour tentative d'assassinat et écroués fin octobre, ont été maintenus en détention mercredi par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Nancy, ont annoncé leurs avocats.

Tony Vairelles et ses frères restent en prison

"Le président de la chambre a considéré que les frères Vairelles étaient des braves gens mais que l'affaire semblait encore floue et qu'il fallait que l'instruction avance", a commenté l'un des avocats de la défense, Me Liliane Glock, qui avait demandé leur remise en liberté.

Un autre, Me Alexandre Bouthier, avait auparavant dénoncé une instruction qui "tourne au ralenti, puisqu'il n'y a toujours pas d'expertise balistique ordonnée alors qu'on a déjà récupéré trois balles".

Giovan, Jimmy, Tony et Fabrice Vairelles, suspectés d'avoir blessé par armes à feu les vigiles d'une discothèque près de Nancy, ont été entendus à tour de rôle dans la matinée par les magistrats. Le parquet a requis leur maintien en détention à l'issue des débats, qui se sont déroulés à huis clos.

Ils sont repartis visiblement abattus, après avoir eu le temps d'embrasser leurs proches, venus les soutenir au tribunal. Aucun des mis en examen n'a fait de déclaration à la sortie de la salle d'audience mais leur père, Guy, a vivement réagi à la décision des juges. "On en a ras le bol, ça commence à bien faire, on nous traîne dans la boue", a-t-il lancé à la presse.

Tony Vairelles et ses frères restent en prison (1)

Les frères Vairelles étaient successivement arrivés au tribunal escortés par des unités de sécurité du ministère de la Justice. N'ayant pas le droit de communiquer entre eux, ils avaient été dispersés dans le bâtiment. Les frères Vairelles sont suspectés d'être les auteurs de coups de feu qui ont blessé trois vigiles d'une discothèque d'Essey-lès-Nancy

(Meurthe-et-Moselle), dans la nuit du 22 au 23 octobre. Ils ont été écroués le 26 octobre après leur mise en examen.

Selon l'accusation, Jimmy et Giovan ont été expulsés de la discothèque après une altercation avec les vigiles, puis sont revenus. Ils auraient alors ouvert le feu sur les portiers. Pour leurs avocats en revanche, les deux hommes ont appelé leurs frères pour qu'ils viennent les chercher. Les quatre ont entendu des coups de feu mais ont toujours nié en être les auteurs.

A lire également :

Tony Vairelles demande sa remise en liberté 

Remise en liberté rejetée pour Tony Vairelles

Tony Vairelles, soupçonné de tentative d'assassinat

Tony Vairelles en détention, réactions dans le monde du football

Sur le même sujet

Lubrizol : manifestation à Lille pour demander la transparence

Les + Lus