Un gendarme se suicide par une arme à feu

Un gendarme a mis fin à ses jours, mercredi sur son lieu de travail à Setques près de Saint-Omer avec une arme à feu.

Par Claude TRONEL

Un gendarme a mis fin à ses jours, mercredi en début d'après-midi, sur son lieu de travail à Setques (Pas-de-Calais), avec une arme à feu qui n'était pas son arme de service, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

 Le militaire, qui appartenait au peloton d'autoroute de Saint-Omer et se trouvait en arrêt maladie, "n'était pas en service et plus en possession de son arme de dotation", a indiqué cette source.
 Le sous-officier s'est rendu dans les locaux de son unité, où il a réussi à s'emparer d'une arme par des moyens détournés, avant de se suicider.

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus