Urbaniak (UMP/Modem) appelle à voter contre Le Pen

© F3 NPDC
© F3 NPDC

Le candidat UMP/Modem Jean Urbaniak demande à ses électeurs de faire barrage au Front National.

Par Emmanuel MAGDELAINE

Jean Urbaniak a réalisé ce dimanche 7,86 % des voix dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais loin derrière Marine Le Pen (FN) et Philippe Kemel (PS), les deux qualifiés du second tour. Il est arrivé en tête du scrutin à Noyelles-Godault, la ville dont il est maire.   

Le candidat Modem, soutenu par l'UMP a réuni ce lundi son comité de soutien pour décider de la conduite à suivre pour le 2ème tour.

Cet après-midi, Jean Urbaniak a envoyé un communiqué à la presse indiquant qu'il appelait les républicains à empêcher l'entrée de Marine Le Pen à l'Assemblée Nationale : "Je me suis présenté aux élections législatives pour combattre les injustices et lutter contre l’extrémisme (...) Dimanche prochain, au second tour, il s’agira de poursuivre le combat engagé, et, très clairement, d’empêcher l’entrée à l’Assemblée Nationale de Mme LE PEN. Tous les Républicains devront se rassembler sur cet objectif."

Le communiqué ne cite pas explicitement Philippe Kemel (PS), candidat en lice au second tour.

Jean Urbaniak est adhérent Modem. Il était investi pour l'élection par l'UMP et le Nouveau Centre.

Au niveau national, l'UMP n'a pas donné de consigne de vote, lors de son bureau politique extraordinaire organisé en vue du second tour des élections législatives. Le parti n'a choisi ni Front national, ni front républicain, dans les circonscriptions où un candidat de gauche se retrouve seul en lice face à un candidat d'extrême droite.


A lire aussi :

Kemel refuse de débattre avec Le Pen

Hénin/Carvin : le duel Le Pen/Kemel a commencé

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus