Valence - LOSC : “On doit se révolter”

© AFP
© AFP

Mathieu Debuchy appelle le LOSC à réagir ce mardi soir en Ligue des Champions à Valence.

Par EM avec AFP

L'interview

Le défenseur de Lille, Mathieu Debuchy, a appelé ses partenaires à la révolte avant d'affronter Valence mardi en Ligue des champions, surtout après un premier match catastrophique face au Bate Borisov. "On doit se révolter", a-t-il déclaré lundi au stade Mestalla.

Q: Il y a peu, Mickaël Landreau confiait que le déplacement à Valence en Europa League (défaite 3-1 en 2009) était un de ses pires souvenirs. Est-ce aussi le cas pour vous?
R: "On avait souffert ici, notamment en première mi-temps, c'était allé très vite.
On n'avait pas su bloquer cette équipe. (Mardi) ce sera totalement différent. On
a vieilli de trois ans".

En l'absence de Rio Mavuba, est-ce que vous considérez que vous faites partie des joueurs qui vont devoir aider le groupe à passer cet obstacle?
"J'ai assez d'expérience maintenant pour apporter ce que je sais à ce groupe,
emmener ce groupe. C'est ma quatrième Ligue des champions donc je connais un petit peu. Je peux emmener justement les plus jeunes et ceux qui ont moins d'expérience".

Cet été, vous avez fait part publiquement de certaines envies de départ, ensuite vous vous êtes blessé avec l'équipe de France. Est-ce que vous êtes aujourd'hui à 100%, est-ce que tout cela est digéré?
"C'est vrai que cet été j'ai voulu quitter le Losc. Cela ne s'est pas fait. Mentalement, c'est vrai que j'ai eu un peu du mal au début. Maintenant, c'est passé. Je suis concentré à 100% pour le club. On a une saison importante, avec de gros matches. En ce qui concerne la blessure, je ne suis pas encore à 100% mais je travaille pour. Il me faut encore des soins mais tout va de mieux en mieux".

Le président du club, Michel Seydoux, a déclaré dans les colonnes du journal
L'Equipe de lundi que l'objectif était d'être "moins ridicules dans cette compétition".
Est-ce que cela accentue votre sentiment de révolte né de la défaite contre Bate
Borisov lors de la 1re journée?

"On doit se révolter, c'est sûr. On était vraiment en colère en fin de match, notamment sur cette première mi-temps totalement ratée. Le président nous met la pression, cela fait partie de son job. Il veut des résultats, c'est logique. Demain,(mardi) on va tout faire pour ne pas être ridicules. Bien au contraire".
 

Le reportage

Valence - LOSC : "On doit se révolter" (1)

Les photos

L'équipe probable du LOSC

 

 

A lire aussi :

LOSC : Mavuba, absent à Valence, opération possible

Le LOSC à Valence : plus le droit à l'erreur

Seydoux veut que le LOSC soit "moins ridicule"

Grand Stade de Lille : soupçons relancés ?

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus