• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Valls : 3 “zones de sécurité prioritaires” à Lille

Contre l'insécurité, le gouvernement se concentrera sur des quartiers, dont Moulins, Lille Sud et Faubourg de Béthune.

Par Mickaël GUIHO, avec AFP

3 quartiers de Lille devraient être classés "zones de sécurité prioritaires" (ZSP). Lille Sud, faubourg de Béthune et Moulins ont été choisis par le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Martine Aubry s'est félicitée
de voir que certains quartiers se sa ville avaient si particulièrement retenu l’attention de Place Beauvau. « C'est une très bonne nouvelle pour Lille mais surtout pour les habitants de ces quartiers qui ont le sentiment que l'Etat les a abandonnés ces dernières années alors qu'ils sont confrontés à une délinquance très enracinée », écrit-elle dans un communiqué.


Avec les ZSP (une des promesses de campagne de François Hollande) il s'agit de « mettre en place une action de sécurité renforcée sur des territoires bien ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population », avait indiqué Manuel Valls, au mois de juin. « L'idée, c'est de mettre le paquet là où il faut, pour ce qu'il faut, avec souplesse, adaptation », avait-il résumé.

On se souvient au moins de quelques faits divers effectivement survenus dans ces quartiers :
Démantèlement d'un réseau de drogue cet été à Lille Sud
Des voitures calcinées
Des braquages
Une altercation dans un café du quartier des Moulins qui se termine en meurtre par arme blanche
Une fusillade, Faubourg de Bethune

Les habitants semblent accueillir la nouvelle favorablement. Le syndicat de police Alliance, classé à droite, préfèrerait quant à lui que l'on vise les magistrats. Voyez plutôt le reportage de Didier Pithon, Alain Mery et Antonio Da Fonseca.

Valls : 3 "zones de sécurité prioritaires" à Lille

Pour mettre en place le système des ZSP, le ministère de l'Intérieur devrait utiliser une partie des postes supplémentaires prévus : police et gendarmerie devraient se partager un peu moins de la moitié des 1.000 postes annuels qu'ils doivent se partager avec la justice, selon une source proche du dossier. Mais ces renforts ne suffiront pas et les ZSP devraient également bénéficier de redéploiements qui restent à définir.

A lire aussi :

Lille : drôles d'arrangements entre policiers

Grève du zèle pour policiers déprimés

Sur le même sujet

Feu de chaume à Bettencourt-Saint-Ouen (80)

Les + Lus