• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Wimereux : 400 personnes à la marche blanche

Après le drame de Madagascar, une marche blanche a réuni 400 personnes à Wimereux.

Par Emmanuel MAGDELAINE avec AFP

Environ 400 personnes, dont certaines habillées en blanc, ont participé à une marche en hommage à Johanna Delahaye, retrouvée morte dimanche sur une plage de Madagascar. Et avec évidemment une pensée pour son compagnon Gérald Fontaine, disparu depuis jeudi dernier.

Le cortège, composé de membres de la famille du couple, d'amis et de connaissances, mais aussi d'élus, a défilé en silence pendant une demi-heure environ dans les deux rues commerçantes de cette station balnéaire de 7.500 habitants, où le compagnon de la jeune femme avait tenu un bar.

"Personne n'est capable de dire ce qui s'est passé. On ne sait rien du tout. On n'a aucune information officielle", a regretté jeudi Olivier Lethier, l'oncle de la jeune femme. "Ils étaient très bien intégrés là-bas. Il n'y avait aucun signe qui pouvait inquiéter la famille", a-t-il ajouté.

Wimereux : 400 personnes à la marche blanche


A Madagascar, pendant ce temps, l'enquête continue. Un quatrième suspect malgache a été placé en garde à vue. "L'homme s'est rendu à l'hôpital pour soigner des blessures après la disparition du couple. Il prétend s'être battu avec son frère mais nous sommes encore en train de vérifier si ce qu'il dit est vrai", a indiqué la police.

Deux des quatre suspects, des Malgaches, avaient été arrêtés en raison de leurs antécédents judiciaires et de leur proximité avec les lieux du crime.

Les enquêteurs demeurent toujours sans nouvelle de Gérald Fontaine, le compagnon
de la victime, 41 ans, qui a disparu depuis une semaine et figure au nombre des
possibles suspects aux yeux de la police malgache. "Tant que nous n'avons pas de trace de Gérald, nous le considérons comme suspect", a déclaré un responsable de la police nationale.

Le couple, qui avait repris la gestion d'un restaurant à Tuléar, s'était rendu le 12 avril en quad sur une plage des environs, réputée dangereuse et peu fréquentée.

Le corps sans vie de la jeune femme, âgée de 31 ans et enceinte de 2 mois, y a été retrouvé dimanche. Selon l'autopsie, elle a été frappée puis jetée à la mer.
Un gourdin taché de sang et le quad du couple caché dans des buissons ont été retrouvés sur la plage, où les autorités consulaires déconseillent de se rendre.  Située à dix kilomètres de Tuléar, la plage est isolée, le premier village est à 1,5 kilomètre, les Malgaches y vont peu et affirment qu'elle porte malheur.

A lire aussi :

Madagascar : un Wimereusien kidnappé ?

Une jeune femme d'Isques tuée à Madagascar

Wimereux/Madagascar : les familles portent plainte

Madagascar : les proches du couple témoignent

Drame de Madagascar : 3 personnes arrêtées

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus