Ingénieux et original : on lui interdit de construire un garage, il réussit à en inventer un quand même

Histoire belge. Un commerçant retraité qui voulait absolument un garage a réussi à s'en "fabriquer" un malgré l'interdiction de sa commune. Le système est aussi ingénieux qu'original. 

Sa commune ne voulait pas qu'il construise un garage ? Il en a fait un quand même. Eric Vekeman, habitant de Zegelsem dans les Ardennes flamandes, a trouvé une solution maligne pour garer sa voiture tout en faisant croire qu'il n'a pas de garage.

Dans la vidéo ci-dessous tournée par le quotidien Het Nieuwsblad, on découvre le système que ce Belge, commerçan retraité, a mis plusieurs mois à créer. La vitrine de son ancien magasin est désormais une sorte de trompe-l'oeil. Elle cache une porte et un ingénieux système de faux mur escamotable. De quoi ranger sa BMW en quelques minutes seulement. En fait, c'est parce que la façade de sa maison, ancien commerce, est classée qu'Eric Vekerman a choisir d'avoir recours à ce garage un peu spécial. Pour préserver les apparences. 

Une idée qui fait le buzz en Belgique : "Ces derniers jours, il y avait plus de monde devant chez moi que lors du passage du Tour des Flandres, affirme-t-il à Het Nieuwsblad. Même le bourgmestre est venu voir. A un moment, j'ai cru que toute cette attention allait me créer des problèmes. Mais le bourgmestre a dit que je n'étais pas en infraction. Il a même dit que je pouvais installer une vraie porte de garage. Mais cette construction, je l'ai faite de mes propres mains, je l'ai pensée moi-même et réalisée seul. Cela m'a coûté 500€. Jamais je n'aurais pu trouver une porte de garage à ce prix-là..."

Eric Vekeman a désormais un autre rêve : automatiser sa porte pour aller encore plus vite !

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité