• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Laon (02) : les 208 ex-salariés de Nexans pour la première fois aux prud'hommes

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Les 208 anciens salariés de l'entreprise Nexans-Essec réclamaient un dédommagement pour avoir été exposés à l'amiante. Certains dénonçaient un licenciement abusif. Mais aucun accord n'a été trouvé entre les deux parties.

Par Camille Di Crescenzo

C'est la première fois que ces ex-salariés sont aussi nombreux aux prud'hommes. Les 208 anciens salariés de l'entreprise Nexans-Essec étaient convoqués à une audience de conciliation avec l'industriel. Ils réclamaient un dédommagement pour avoir été exposés à l'amiante. 

Pas d'accord

Aucun accord n'a été trouvé entre les parties. Ni pour la reconnaissance du préjudice d'anxiété lié au produit toxique, ni pour le licenciement abusif dénoncé par d'anciens employés.

Le collectif juge la séance insatisfaisante. Ils espéraient obtenir gain de cause. En début d'année, le groupe a été condamné à verser à chaque plaignant 8000 euros de prime d'anxiété et deux années de salaires.

La société va plaider face à ses anciens travailleurs au Conseil des prud'hommes le 22 septembre prochain.
ex salariés Nexans aux prud'hommes de Laon
reportage de Viviane Dauphoud-Eddos, Jean-Louis Croci et Patricia Mock avec Francis Eicheldinger, ancien employé de Nexans à Chauny ; Joel Leroy, président de l'association Recon'Nexans-Essex pour l'amiante ; Philippe Martinez, avocat des salariés de Nexans-Essec

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus