Cet article date de plus de 4 ans

"Les services belges nuls" : un député français provoque la colère d'un ministre Belge

Les accusations du député Alain Marsaud (LR) envers la police belge, et son manque de professionnalisme, ont tout de suite fait réagir outre-Quiévrain. Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a jugé cette prise de parole "déplorable".
Les propos d'Alain Marsaud sur la naïveté des forces de sécurité belges ont déplu à Didier Reynders.
Les propos d'Alain Marsaud sur la naïveté des forces de sécurité belges ont déplu à Didier Reynders. © MAXPPP
Alain Marsaud, député Les Républicains des Français de l'étranger, n'a pas peur de froisser nos voisins Belges. Dans sa ligne de mire ce samedi matin : les forces de sécurité belges.

Lors de son interview dans la matinale d'Europe 1, il a déclaré : "C'est véritablement étonnant qu'un pays comme la Belgique ait pu avoir un tel échec et agir avec une telle naïveté."

"Les 130 morts, nous les devons aux Belges"

Alors que François Hollande, Manuel Valls ou le premier ministre belge Charles Michel, ont unaniment salué l'efficacité de la coopération entre les polices belges et françaises depuis vendredi, Alain Marsaud a, lui, fortement critiqué les opérations de sécurité belges.

Il a même imputé la responsabilité des attentats à la Belgique. "Les 130 morts que nous avons eu à Paris, nous les devons aux Belges, à l’équipe de Molenbeek", dit-il dans la vidéo ci-dessous :
Alain Marsaud sur Europe 1
Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères, n'a bien sûr pas apprécié les déclarations du député et ancien magistrat du parquet anti-terroriste. Il a qualifié de "déplorable, cette manie de chercher des boucs-émissaires chez les autres", d'après le site belge Le Soir. Le ministre des Affaires étrangères défend le bilan des forces belges et a ajouté : "Il faut apprendre à regarder la réalité les yeux ouverts".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme belgique international