Cet article date de plus de 5 ans

Lille : Take Eat Easy s'en va, 150 coursiers sur le carreau

La société belge a mis la clé sous la porte subitement. Explications. 
Commander dans votre restaurant préféré tout en restant chez vous devant votre ordinateur, c'est le concept de Take Eat Easy. Un coursier vous livre ensuite à vélo. Mais aujourd'hui, Aymeric n'a rien sur son porte-bagage car la société belge a mis subitement la clé sous la porte. 

Lundi soir il livrait des repas et mardi matin, il apprenait par mail que tout s'arrêtait. "Tout ce qu'on a fait au mois de juillet n'a servi à rien parce qu'on va peut-être pas être payés. J'ai une perte de 1 200 euros. C'est vrai que je suis dégouté d'avoir perdu un mois de ma vie pour rien avoir". 

Comme lui 150 coursiers, tous auto-entrepreneurs seraient concernés à Lille. Et ils ne sont pas les seuls touchés : les restaurateurs également puisque la société centralisait les paiements via internet. 

Un restaurateur a ainsi perdu 3 000 euros : les commandes de juillet qui ne lui ont pas été reversées (témoignage dans la vidéo ci-dessous)

durée de la vidéo: 01 min 23
Lille : Take eat Easy s'en va, 100 coursiers sur le carreau ©France TV


En attendant, la société concurrente Deliveroo a déjà rembauché des salariés laissés sur le carreau comme Aymeric. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social