• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Loïc Korval consteste sur sa page Facebook son “no show”

© AFP
© AFP

Loïc Korval dit être victime d'un "harcèlement moral" de la part de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Il vient de se faire notifier son 4e "no show" pour absence à un contrôle dopage, le 25 septembre. Il assure pourtant dans une vidéo sur Facebook qu'il était présent ce jour là. 

Par Halima Najibi

Le judoka Loïc Korval n'a pas participé aux jeux olympiques de Rio 2016, suspendu par l'AFLD pour manquements aux règles de localisation antidopage. Le champion d'Europe en 2014, vient de se faire notifier une quatrième abscence à un contrôle dopage qui devait avait lieu le 25 septembre dernier à son domicile. 

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, Korval assure pourtant qu'il était bien présent ce jour-là, qu'il a rencontré les membres de l'AFLD, mais que ceux-ci n'ont pas souhaité effectuer le contrôle car on logement n'était pas disponible.

Dans cette vidéo, Loic Korval explique longuement comment les choses se sont déroulées selon lui ce jour là. Il se dit être lassé par cette situation "Je suis un sportif de haut niveau, mais tout le monde m'empêche de faire du sport de haut niveau. Même quand je me présente à l'heure, on me tombe dessus" 

Loïc Korval a intégré à le pôle espoir d'Amiens à l'âge de 14 ans. Il y suivra un cursus "sport étude" jusqu'à l'obtention de son baccalauréat. 

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus