LOSC : le transfert de Rafael Leão ne passe pas auprès du Sporting Portugal, qui réclame toujours une compensation

© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS

L'arrivée de Leão chez les Dogues, l'été dernier, n'avait pas fait que des heureux.

Par Q.V

Le départ de Rafael Leão pour l'AC Milan n'a pas été très bien accueilli par le club avec lequel l'attaquant portugais évoluait avant d'arriver au LOSC.
 

Les séparations, en août dernier, n'avaient pas été très heureuses : après l'arrivée de Leão chez les Dogues, le club de Lisbonne avait réclamé 45 millions d'euros, un dédommagement équivalent au montant de la clause libératoire du joueur. Ce dernier s'était retrouvé "joueur libre" après avoir mis fin à son contrat de façon unilatérale, à la suite d'incidents de la part d'ultras et alors que la tension montait avec le président du club.
 

Un an plus tard, et alors que l'attaquant de 20 ans a été transféré pour 35 millions d'euros, le Sporting Clube de Portugal réclame donc sa part du gâteau .

En témoigne un communiqué dans lequel le club indique "qu'il continue à considérer que le joueur Rafael Leão n'avait aucune raison de résilier le contrat le liant au Sporting CP", et "qu'il continue à lutter pour faire valoir ses droits devant les instances compétentes, et surtout devant la FIFA, auprès de qui il réclamera de la part du LOSC la compensation due pour les droits sportifs du joueur dont elle a été illégalement privée, et dont la valeur a été illustrée par le transfert récemment annoncé".
 

Jusque-là, le LOSC n'a semble-t-il pas été inquiété.
 

Sur le même sujet

Lubrizol : manifestation à Lille pour demander la transparence

Les + Lus