• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le “Mardi noir” a été moins suivi que prévu dans les lycées du Nord et du Pas-de-Calais

À gauche, un rassemblement de lycéens au lycée Sannier de Boulogne-sur-Mer. À droite, des incidents en marge d'un blocus au lycée Gustave Eiffel d'Armentières / © @StubertL & @Bryann_ld
À gauche, un rassemblement de lycéens au lycée Sannier de Boulogne-sur-Mer. À droite, des incidents en marge d'un blocus au lycée Gustave Eiffel d'Armentières / © @StubertL & @Bryann_ld

Le mouvement a été moins suivi que dans la journée de lundi.

Par Quentin Vasseur

La mobilisation des lycéens s'est poursuivie aujourd'hui avec le "Mardi noir" auquel appelait ces derniers jours le syndicat Union nationale lycéenne (UNL). Contre toute attente, la mobilisation a été plus faible que prévue. Cet après-midi, aucune action d'ampleur n'est prévue.
 


À midi, le rectorat de Lille n'avait toujours pas communiqué le nombre exact d'établissements concernés par des blocages ou par des tentatives de blocages, mais des regroupements avaient été constatés à Waziers, à Armentières, à Hazebrouck (lycée Beaupré), à Dunkerque, Lille, à Roubaix (lycée Saint-Rémi) ou encore à Tourcoing (lycée Colbert).

 

"L'effet d'annonce n'a pas pris"


Dans l'ensemble, la mobilisation était calme dans le Nord et le Pas-de-Calais. "L'effet d'annonce sur les réseaux sociaux n'a pas pris sur le terrain", confie-t-on au commissariat de Lille.
 

"La situation est plus calme qu'hier" confie-t-on au commissariat de Tourcoing, très mobilisé sur la journée du lundi. À Lille, les lycéens se sont rassemblés sur la Place de la République. Ils étaient près de 300, selon Lucas Tailliez, membre de l'UNL Nord, qui note que la mobilisation est forte, mais que "celle de jeudi l'était un peu plus." 
 
"Mardi noir" dans les lycées : le lycée Colbert de Tourcoing se mobilise

 

Le silence d'Emmanuel Macron

Parmi les lycéens, beaucoup regrettent qu'Emmanuel Macron n'ait eu aucun mot à leur égard lors de son allocution lundi soir pour présenter des mesures après des semaines de mobilisation des "gilets jaunes".
 

Si la manifestation lilloise s'est déroulée dans le calme, ce n'est pas le cas d'autres villes du Nord. À Waziers ou à Armentières, notamment, les secours ont été sollicités pour des feux de poubelle. Des feux de pneus ont également été constatés à Dunkerque.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quand un amateur filmait amoureusement sa 2CV !

Les + Lus