Mauvaise blague : des internautes font croire à de faux homicides dans la région

© @F3Nord
© @F3Nord

Le Maire de Colleret, dans le Nord, est exaspéré. Pour la deuxième fois, il vient de voir passer sur Facebook un canular reprenant les codes de la presse traditionnelle. On y a annonce un homicide dans le village tranquille... Un fake, évidemment. 

Par Jeanne Blanquart

Au niveau national, il y a le Gorafi, qui sait si bien jouer avec les codes des médias qu'il en trompe parfois quelques uns. Ces fake news, des fausses informations qui ressemblent à s'y méprendre à des vraies, pulullent sur les réseaux sociaux et s'attaquent désormais à des petits villages. Le Maire de Colleret, dans le Nord, en a fait l'expérience.

Lundi, un article intitulé "Colleret. Elle met le feu pour cacher un meurtre" est publié sur le site flashinfo.org et partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. "Sur le coup je ne me suis pas inquiété", explique le Maire, Claude Menissez. "Je me suis rendu compte rapidement qu'il s'agissait d'un canular." L'article raconte en effet qu'une jeune femme a tenté de mettre le feu à une maison pour cacher le corps d'une personne assassinnée. Une histoire rocambolesque...

L'article est truffé de fautes d'orthographe, décrédibilisant quelque peu le propos, mais cela n'empêche pas des dizaines d'internautes de partager l'article sur Facebook : la rumeur était lancée. "En fait, l'article était signé par une adolescente du village", poursuit Claude Menissez. "Elle a supprimé l'article et est venue s'excuser, elle ne pensait pas que ça allait se passer comme ça."

Inspiration virale

Sauf que. Mercredi, rebelotte. Un nouvel article est partagé, relatant cette fois qu'un jeune homme de 24 ans, toujours à Colleret, a été tué suite à une rixe entre deux gangs. "C'est un article plus précis, qui précise que l'enquête a été confiée au Parquet de Valenciennes, en citant les confrères de la Voix du Nord", s'émeut le Maire. Encore une fois, "presque 28 fautes" rythment les quelques lignes de l'article. Mais le Maire n'est plus du tout amusé

Capture d'écran du faux article partagé sur les réseaux sociaux.
Capture d'écran du faux article partagé sur les réseaux sociaux.


"Ca m'énerve, ça donne une image du village qui n'est pas réelle", ajoute Claude Menissez. D'autant que sur le moment, plusieurs amis à lui ayant lu l'article l'ont appelé, "ils m'ont demandé ce qui se passait dans mon village". Pour lui, le premier article a inspiré d'autres personnes. Il craint qu'il y ait d'autres articles publiés dans les jours à venir. 

Des fake news dans toute la région

La Maire a déposé plainte contre X pour mettre fin à ces publications frauduleuses. Mais il sait qu'elle n'a aucune chance d'aboutir. "Le commissaire a confirmé qu'elle serait classée sans suite, car il n'y a pas de diffamation, personne n'est visé en particulier", explique-t-il. Ne reste plus qu'à espérer que la mode passe...

Car le phénomène n'épargne personne. Sur le site flashinfo.org, qui permet de faire des "canulars" en créant de faux articles, plusieurs entrées concernent des villes et villages de la région. Ainsi, on apprend que des mouches transportant un virus se baladeraient du côté de Liévin, que Waziers serait devenu extrèmement dangereuse (pire que les quartiers Nord de Marseille), que des mygales se promeneraient dans Annequin (Pas-de-Calais) et qu'il y en aurait 150 à Tergnier, dans l'Aisne !

Alerte mygale à Annequin (Pas de calais)

Hier , un habitant de la commune de Annequin (62149) qui nettoyait son abri de jardin , c'est retrouver face à un énorme nid de mygales . Le nid a était complétement détruit , mais restons sur nos gardes elle se sont certainement déjà reproduites .Affaire à suivre ....



Plus joyeusement, un internaute signale aussi qu'une sirène a été aperçue à Boulogne-sur-Mer...

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Témoignage du père d'un patient de l'hôpital Pinel

Près de chez vous

Les + Lus