• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Migrants : la Grande-Bretagne juge “profondément inquiétante” la multiplication des traversées en mer

Images d'une intervention de la Préfecture maritime Manche - Mer du Nord le 24 novembre. / © Préfecture maritime
Images d'une intervention de la Préfecture maritime Manche - Mer du Nord le 24 novembre. / © Préfecture maritime

En plus du secours de onze migrants au large de Calais cette nuit, neuf autres ont été interpellés dans le Kent après avoir réussi leur traversée.

Par Q.V avec AFP

La multiplication des tentatives de traversée de la Manche par des migrants est "profondément inquiétante", a estimé la secrétaire d'État britannique à l'Immigration Caroline Nokes, alors que 20 nouveaux migrants ont été secourus jeudi matin.

 

Interpellations sur une plage du Kent

Neuf personnes sont parvenues à atteindre, à bord d'un canot pneumatique à moteur, la plage de Sandgate dans le Kent, où elles ont été interpellées, au cours de la nuit de mercredi à jeudi. 

Onze autres personnes, dont cinq en état d'hypothermie, ont aussi été interceptées dans la nuit par un patrouilleur français au large de Calais, après que plusieurs navires de passagers ont détecté l'embarcation dans la nuit.
    


"Notre hélicoptère de sauvetage est parvenu à identifier les personnes sur la plage et c'est là que nous avons compris qu'elles étaient saines et sauves. La police a pris les choses en main", a déclaré à l'AFP le responsable de la station de sauvetage en mer de Littlestone, Matt Crittenden.

Les opérations de sauvetage se sont prolongées dans la matinée. Vers 8h30, six hommes iraniens ont atteint une plage de Douvres à bord d'un bateau pneumatique, avant que la police des frontières ne les interpelle. Quinze minutes plus tard, la police des frontières a intercepté huit autres hommes iraniens au large de Douvres.

Les tentatives de traversée de la Manche se sont multipliées depuis octobre, et 40 personnes ont été secourues au large du Pas-de-Calais pour le seul jour de Noël. Seize autres avaient déjà été secourues le 23 décembre.
 



"Groupes criminels"

"Une part de(ce trafic) est clairement facilitée par des groupes criminels, tandis que d'autres tentatives semblent opportunistes", a noté Mme Nokes.
 

La traversée de la Manche sur de petites embarcations comme les canots pneumatiques utilisés par les migrants est rendue particulièrement dangereuse par la densité du trafic maritime, les forts courants et la faible température de l'eau.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les agriculteurs de l'Aisne font les comptes après les intempéries du 5 juin

Les + Lus