• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Mouscron : du pesticide Roundup mis en vente (à moitié prix) dans un Carrefour, malgré l'interdiction

© MAXPPP
© MAXPPP

Le groupe Carrefour plaide "l'erreur humaine".

Par @F3nord

C'est une erreur qui passe mal. Du pesticide "Roundup" de Monstanto-Bayer, pourtant interdit à la vente en Wallonie, s'est retrouvé en vente à un prix défiant toute concurrence dans un magasin Carrefour de Mouscron (Belgique), à deux pas de la frontière française.

 

"Tous les produits ont été retirés des rayons"

L'alerte est venue d'un client, et l'enseigne a aussitôt pris des mesures en plaidant l'"erreur humaine" : "Une personne a retrouvé un stock de produits Roundup et les a mis en vente. Dès que l'erreur a été repérée, tous les produits ont été retirés des rayons" a indiqué Carrefour via un porte-parole cité par plusieurs médias belges.

"Cela ne concerne que le magasin dans lequel l'erreur a été commise. Aucun autre commerce n'est concerné" précise l'enseigne.
 

 

La vente interdite depuis 2017

Cette erreur aurait pourtant pu coûter cher au géant de la grande distribution : la vente libre de produits contenant du glyphosate – soupçonné d'augmenter les risques de cancer – est interdite en Wallonie depuis 2017.
 
La fin du Roundup en juin 2017 en Wallonie (RTBF)

Les contrevenants s'exposent à une amende pouvant aller jusqu'à un million d'euros, "si un agent constate l'infraction sur place" souligne un porte-parole du Service public de Wallonie. Dans un cas comme celui-ci, où le produit n'est déjà plus dans les rayons, "nous ne pouvons émettre qu'un procès-verbal d'information". Le parquet a alors jusqu'à 60 jours pour se saisir du dossier, et dans le cas contraire le magasin encourt une amende administrative de 100 000 euros.
 

Sur le même sujet

Il y a vingt ans, Robert Mugabe, ancien président du Zimbabwe, visitait Amiens

Les + Lus