Musée juif : la justice confirme le contrôle judiciaire imposé à un complice présumé de Nemmouche

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé jeudi le contrôle judiciaire imposé à Nacer Bendrer, complice présumé de Mehdi Nemmouche, inculpé en Belgique pour l'attentat contre le Musée juif de Bruxelles.

Le parquet de Marseille souhaitait son placement sous mandat de dépôt dans une affaire d'armes pour laquelle le Marseillais vient d'être mis en examen. 

Libéré sous contrôle judiciaire et contre le versement d'une caution, le 9 novembre, par la justice belge après deux ans de détention provisoire puis reconduit à la frontière, le 22 novembre, à l'issue d'une période de rétention administrative en Belgique, Nacer Bendrer, 28 ans, a été assigné à résidence à Marseille par le ministre de l'Intérieur avec une obligation de pointage trois fois par jour.

C'est à l'occasion d'un de ces pointages qu'en vertu d'un mandat d'amener, il a été conduit, le 29 novembre, devant un juge d'instruction marseillais qui l'a mis en examen pour infraction à la législation sur les armes.

Le magistrat l'a placé sous contrôle judiciaire, refusant de saisir le juge des libertés et de la détention comme le réclamait le parquet de Marseille qui avait requis son placement en détention.

Trouvé en possession d'armes

Lors de son interpellation le 9 décembre 2014 à Marseille, sur demande des autorités belges, Nacer Bendrer avait été trouvé en possession d'armes. Aucune d'elles n'avait un lien avec l'attentat du musée juif. Le Marseillais qui avait connu Mehdi Nemmouche en 2008 durant une détention dans le sud de la France avait été remis, en février 2015, aux autorités judiciaires belges qui l'ont inculpé pour complicité d'assassinats en lien avec une entreprise terroriste.

"Au terme de deux ans et demi d'enquête en Belgique, aucun élément ne permet de laisser penser à une quelconque aide apportée à Mehdi Nemmouche, ni aucun lien avec une mouvance terroriste", affirme son avocat Me Julien Blot. 

Nacer Bendrer avait été en contact avec Mehdi Nemmouche quelque temps avant les faits perpétrés au musée juif de Bruxelles. Ce dernier avait été interpellé le 30 mai 2014 à sa descente d'un bus à la gare routière de Marseille. Il est accusé d'être l'homme qui, le 24 mai 2014, avait ouvert le feu dans le hall d'entrée du Musée juif de Bruxelles, tuant deux touristes israéliens, une bénévole française et un jeune employé belge.

Un troisième suspect français, Mounir Attalah, a été remis par la France à la Belgique le 1er juillet 2015. Il a été inculpé en tant qu'auteur, coauteur ou complice de l'attentat.