• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le nombre de pharmacies en baisse dans les Hauts-de-France

Image d'illustration / © LOIC VENANCE / AFP
Image d'illustration / © LOIC VENANCE / AFP

L'ordre des pharmaciens a publié son rapport annuel ce mercredi. Le nombre de fermetures d'officines augmente dans toute la France. 

Par France 3 avec AFP

Près de 240 pharmacies ont fermé en 2018 en France un record depuis dix ans, tandis que le nombre de pharmaciens est resté stable sur un an, selon
le rapport annuel de l'Ordre dévoilé mercredi. Dans les Hauts-de-France, 22 pharmacies ont baissé le rideau l'an dernier (20 dans le Nord Pas-de-Calais, 2 en Picardie). En tout, on compte désormais dans les 5 départements 2010 officines. 

Mais la région n'est plus la plus concernée par le phénomène. L'Ile-de-France est de loin la région la plus touchée, avec 249 fermetures de pharmacies entre 2014 et 2018, devant la Nouvelle Aquitaine (-106) et Auvergne Rhône-Alpes (-104).
 

"Evolutions réglementaires"


Pourquoi ces fermetures de pharmacies ? En cause, notamment, "les évolutions réglementaires intervenues ces derniers temps" qui "ont favorisé les regroupements".  Ainsi, plus de la moitié (53%) des fermetures sont "actives" et non "contraintes", c'est-à-dire liées à un regroupement (21%) ou à une cession de clientèle (32%) plutôt qu'à une restitution de licence (fermeture sans repreneur, 39%) ou à une liquidation pure et simple (6%).

Mais "la répartition des modes de fermeture a changé par rapport à 2017 avec une augmentation de 4 points des restitutions de licence, une nette diminution des regroupements (-8 points) et une diminution des cessions de clientèle (-4 points)", relève l'Ordre.
 

Dans le Nord Pas-de-Calais, on compte désormais 34,7 pharmacies pour 100 000 habitants, 30,8 en Picardie. Des chiffres qui restent largement dans la moyenne nationale.

 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus