Dunkerque : un motard jugé pour des excès de vitesse et des doigts d'honneur au radar

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yacha Hajzler
Des policiers stationnés devant un radar automatique - Photo d'illustration
Des policiers stationnés devant un radar automatique - Photo d'illustration © VINCENT ISORE / MAXPPP

Il avait pris l'habitude de faire chauffer les radars de Bailleul et de Seclin, tout en faisant un doigt d'honneur à l'appareil. Un motard de 24 ans devait comparaître ce 11 janvier devant le tribunal judiciaire de Dunkerque. L'audience a finalement été renvoyée au 8 février.

Au début du printemps, en l'espace de 15 jours, un motard est flashé quatre fois par le radar de Bailleul, sur l'A25 : il flirte chaque fois avec les 200km/h. Un comportement délibéré car, systématiquement, la plaque est manquante ou cachée par un scotch opaque, et le motard casqué adresse un doigt d'honneur à la caméra de l'appareil. 

Il a fallu trois mois aux CRS de la compagnie autoroutière de Godewaersvelde pour retrouver la trace du chauffard. Les enquêteurs disposaient de peu d'informations : une zone de recherche, puisque le rituel se répétait également au radar automatique de Seclin, et l'équipement que l'on distingue sur les photos. 

Le motard trahi par son pot d'échappement

"On s’est d’abord concentré sur le type de moto, puis on a remarqué un pot d’échappement assez spécifique", explique-t-on du côté de la compagnie de Godewaersvelde. Une fois la liste filtrée, les propriétaires ont été contrôlés un par un.

Le coupable a été confondu par la moto mais aussi par son casque et sa combinaison, correspondant au profil du suspect. Il s'est avéré que son téléphone a systématiquement borné au lieu et à l'heure dite des différents excès de vitesse, et des différents doigt d'honneur. 

Le motard de 24 ans devait comparaître pour excès de vitesse et outrage devant le tribunal judiciaire de Dunkerque ce 11 janvier. L'audience a finalement été renvoyée au 8 février. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.