• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Corps découvert dans le coffre d'une voiture en feu à Wambrechies : où en est l'enquête

La voiture en feu a été découverte tôt dimanche matin au bord d'un chemin de campagne à Wambrechies. / © Capture France 3
La voiture en feu a été découverte tôt dimanche matin au bord d'un chemin de campagne à Wambrechies. / © Capture France 3

Tôt dimanche matin, un corps entravé a été découvert dans le coffre d'une voiture en feu, sur un chemin de campagne à Wambrechies. L'enquête de la police judiciaire de Lille, qui n'a pas encore pu identifier la victime, s'annonce compliquée.

Par Thomas Millot

Dimanche 30 avril, vers 7h30, un agriculteur a averti la police et les pompiers qu'une voiture était en feu sur le bord d'un chemin reculé, en rase campagne de Wambrechies. Lors de leur intervention, les secours ont découvert un cadavre complètement calciné dans le coffre du véhicule. 

Saisie de l'affaire, la Police Judiciaire de Lille a dépêché sur les lieux des techniciens de la police scientifique pour relever tous les indices possibles sur place. Immédiatement, la piste criminelle a été privilégiée, d'autant plus que le cadavre avait les mains attachées dans le dos.

L'autopsie du corps extrêmement dégradé n'a pas été probante, on ignore encore les causes de la mort.

Wambrechies : un corps retrouvé dans une voiture calcinée


Règlement de compte

La PJ, qui enquête sous l'égide de la juridiction interrégionale spécialisée de Lille (JIRS), n'a pas encore pu identifier la victime, qui semble être un homme adulte.

Des recherches ADN permettront peut-être de mettre un nom sur ce cadavre, à condition que l'homme soit déjà inscrit au fichier des empreintes génétiques. Dans le cas contraire, ce sont des analyses plus poussées et plus longues, des empreintes dentaires notamment, qui permettront peut-être une identification. "On est tout au début de l'enquête, il faut d'abord identifier le corps. Il y a forcément un règlement de compte", explique une source proche du dossier.

Si le mode opératoire dit du "barbecue" est courant dans la région marseillaise dans le cadre d'affaires de stupéfiants, il n'a pas forcément pour mobile une histoire de drogue. La dernière affaire de ce type dans la région avait pour origine un différend privé. Le 1er novembre 2016, un Tourquennois de 55 ans avait là aussi été découvert dans le coffre d'une voiture calcinée à Marquette-lez-Lille.

Pour autant, dans le cas présent de Wambrechies la piste de la criminalité organisée est prioritaire à ce stade.

La voiture brûlée n'a pas pu non plus grandement aider les enquêteurs, si ce n'est qu'ils savent que cette BMW Série 1 a été volée début avril à Roubaix.

En dehors de l'agriculteur qui a signalé la voiture en flammes, l'isolement de la scène de crime ne laisse apparaître aucun témoin, en tout cas pour l'instant. 


Aucun lien avec le meurtre d'Angélique

Cette découverte macabre tôt dimanche matin à Wambrechies a été faite quelques heures à peine après celle du corps de la jeune Angélique, violée et tuée mercredi 25 avril dans la même commune. Son meurtrier présumé avait conduit les enquêteurs tard dans la soirée de samedi dans un bois de Quesnoy-sur-Deule, où gisait le corps de l'adolescente de 13 ans. 

La concomitance des lieux (Wambrechies) et du temps (nuit de samedi à dimanche), a conduit dans les heures qui ont suivi à quelques raccourcis hâtifs évoquant un possible lien entre les deux affaires. Il n'y en aucun, clarifie la police judiciaire.

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus