Cet article date de plus de 6 ans

Dunkerque et Douai mobilisent leurs habitants pour donner une bonne image de la région

Certaines villes du Nord ont créé des initiatives pour promouvoir l'image de la région. Dunkerque a lancé un concours de photos en ligne tandis que Douai propose à ses habitants de se photographier en vacances avec des images de Gayant, le géant de la ville.
Afin de promouvoir la ville, Dunkerque a demandé à ses habitants de se photographier dans leurs lieux préférés. L'objectif est de donner une nouvelle image du dunkerquois. Lorsque Grégory Dekyndt a entendu parler de ce concours "mydunkerque.fr" il a immédiatement pensé a ses jeux d'enfance dans les dunes.

"Je trouve ça super de promouvoir notre ville, qui est magnifique et de faire partager les bons moments que nous vivons dans Dunkerque". La photo de fils Rémy sautant dans les dunes sera soumise aux votes des internautes. Des weekends, des entrées au musée ou des invitations aux restaurants sont à gagner. 
##fr3r_https_disabled##
DOuai Dunkerque


Gayant, le géant de la ville, ambassadeur de Douai

A Douai, l'ambassadeur est Gayant, le géant de la ville. "On a décidé cette année de proposer au Douaisiens de partir avec ce petit marque page, de l'emmener avec eux et de nous poster différentes cartes postales de leurs vacances avec Monsieur Gayant" indique Stéphanie Rompteau, de l'office du tourisme de Douai. L'office du tourisme a imprimé 3 000 marque page et le stock est quasiment épuisé. Les photos de Gayant de part le monde seront toutes visibles sur le site de la ville.

Les dérapages de Deneuve et Dalle sur Dunkerque et Douai

Ces deux initiatives vont pouvoir redonner une bonne image de Dunkerque et de Douai, notamment après les dérapages médiatiques de Catherine Deneuve et Béatrice Dalle. Les deux actrices françaises avaient critiqué les deux villes de la région. Catherine Deneuve, en tournage à Dunkerque pour le film "La tête haute", avait déclaré au magazine "Elle" : "à Dunkerque, je ne peux pas me vanter d’avoir écumé les boîtes de nuit. Ça m’a semblé d’une tristesse, cette ville ! C’est un port, certes, mais ce qui marche vraiment, ce sont les cigarettes et l’alcool". 

Venue jouer 4 soirs de suite la pièce "Lucrece Borgia" dans la salle de l'Hippodrome de Douai en mars dernier, Béatrice Dalle avait critiqué la ville et le public du Nord-Pas-de-Calais. "J'ai un peu hâte de me barrer de Douai, je ne vous le cache pas. On se tape des villes pas glamour, quand même… Le bassin du FN, c'est trop agréable, je vous jure ! Le public le moins cool de toute la tournée, c'est ici. Des fois, on se demande si on les emmerde. Je crois que je vais faire des bisous au train, tellement je serai contente d'y monter". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets