• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Somain : un policier, apiculteur amateur, maîtrise un essaim de 80 000 abeilles près des écoles

L'essaim de 80 000 abeilles s'était formé sur une barrière, à proximité des écoles de Somain. / © PN
L'essaim de 80 000 abeilles s'était formé sur une barrière, à proximité des écoles de Somain. / © PN

Un policier de Somain (Nord), apiculteur amateur, est intervenu dans une rue passante de la ville vendredi, pour débarasser un essaim de 80 000 abeilles, qui s'était formé à proximité des écoles. Les insectes ont fini dans ses ruches.

Par TM

L'incident aurait pu créer une scène de panique, vendredi 3 mai vers 16 heures, juste avant la sortie des écoles de Somain. Des riverains ont alerté la police de la présence d'un énorme essaim d'abeille sur une barrière se trouvant dans une rue passante, place Victor Brachelet derrière le théâtre.

Un périmètre de sécurité a été instauré, la circulation déviée, et les forces de l'ordre ont fait appel aux services d'un brigadier du commissariat, apiculteur passionné et agréé. "Les gens étaient apeurés, il y avait une grosse angoisse. C'est toujours impressionnant parce que ça bourdonne énormément", rapporte Denis Bertinchon, passionné par les abeilles depuis une dizaine d'années.


80 000 abeilles


Paré d'une combinaison de protection et d'une ruchette de capture, le brigadier qui était en repos ce jour-là a dû récupérer les 80 000 abeilles qui avaient élu soudainement domicile sur cette clôture. "C'était relativement rapide", raconte-t-il, précisant que son intervention a duré environ 45 minutes. "Une fois que que la reine entre dans la ruche, attirée par du miel, toutes les autres suivent. Quand elles sont à l'intérieur, tout se calme", explique le policier-apiculteur.
 


Pourquoi un essaim, subitement, en pleine ville ?


Pour quelle raison ces 80 000 abeilles ont fait irruption et se sont installées dans cette rue passante de Somain ? "C'est un phénomène inexpliqué", dit M. Bertinchon qui lie tout de même l'événement au mode de reproduction propre aux abeilles : "Une vieille reine en pond des nouvelle, puis quitte sa ruche en emmenant la moitié de la colonie", soit environ 80 000 insectes, précise-t-il. 

Si cet essaim a provoqué de l'angoisse à Somain, il présentait en fait peu de risques, selon le spécialiste : "Réellement, il y a peu de danger avec des abeilles qui essaiment. Quand elles sont loin de la colonie, elles n'attaquent pas l'homme si on ne les taquine pas". M. Bertinchon avoue tout de même avoir été piqué à de nombreuses reprises par ses abeilles, même en combinaison, mais uniquement en manipulant leurs ruches : "Là, elles deviennent agressives... Elles les protègent comme leur or !".


 

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus