• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Dunkerque annonce de nouveaux chiffres records pour son Grand Port maritime

Le Grand Port Maritime de Dunkerque annonce une nouvelle hausse de son trafic de 3% pour l’année 2018. Au total, 51,6 millions de tonnes de marchandises contre 50,2 millions en 2017. Dunkerque conforte sa place de troisième port de commerce français, derrière Marseille et Le Havre.
 

Par Isabelle Girardin

Une année record donc pour le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD). Pour 2018, la hausse de son trafic affiche + 3%. 51,6 millions de tonnes de marchandises ont transité par le port cette année, contre 50,2 millions de tonnes en 2017. Depuis 5 ans, son trafic est en constante croissance.
 

Le GPMD enregistre plusieurs records d’activités cette année :

La plus forte concerne à nouveau le trafic de conteneurs : 422 000 conteneurs ont transité sur son site, confortant sa position de 1er port français pour l’importation de fruits en conteneurs.
 

Un port réputé comme port de "grands vracs"



Destinés à ses nombreuses implantations industrielles, il reste le 1er port français d’importation des minerais et de charbon. 15 millions de tonnes de minerais et 6,4 millions de tonnes de charbon ont transité cette année par Dunkerque.

Le marché des céréales progresse, lui aussi, de 11% avec 1,4 million de tonnes en 2018 et reste leader de l'importation de fruits en conteneurs, comme la banane.
 


Mais si le transit d'hydrocarbures affiche une baisse de 3%, avec, quand même 3,3 millions de tonnes. C'est encore 1,2 million de tonnes de gaz naturel liquéfié qui ont été enregistré. Soit une hausse de +56%, pour la deuxième année de fonctionnement du terminal méthanier.

Seul vrai bémol dans ce palmarès, une baisse du trafic transmanche de 4%, avec un léger repli du nombre de camions et de remorques. Tout comme celui des voitures de tourisme, 687 000 véhicules et des passagers, 2,62 millions de voyageurs qui affichent une baisse de 2%.


Le transport maritime face aux conséquences du Brexit


Le contexte du Brexit, avec une économie anglaise incertaine, mobilise les services du port de Dunkerque, depuis plusieurs mois.

François Soulet de Brugière, le président du conseil de surveillance du GPMD, rappelle que "la construction du parking de 200 places pour poids lourds va permettre d'anticiper une éventuelle congestion du port". L'objectif premier du port est d'assurer la fluidité en respectant les besoin de contrôles douaniers et sanitaires. La construction de nouvelles installations pour ces contrôles, représenterait un coût supplémentaire de 25 millions d’euros.

 

Sa situation géographique, face à la Grande-Bretagne, proche de la Belgique et des pays du Nord de l'Europe reste un atout majeur du Port de Dunkerque. Mais cette hausse générale s'explique aussi, par la taille de ses bassins. Ils offrent la possibilité d'accueillir les plus gros navires au monde, comme des porte-conteneurs de 400 mètres de long. Tout comme les personnels du port et les dockers, qui concourent à faire de Dunkerque, le 3éme port maritime français.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La vidéo de la soupe à l'oignon

Les + Lus