Dunkerque : la colère monte chez les riverains du "cimetière à bateaux"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall

Sur la quinzaine de péniches présentes dans le bassin de l'île Jeanty, une dizaine sont complètement abandonnées. Les riverains en ont assez.

Dans le bassin de l'île Jeanty, entre St-Pol-sur-Mer et Dunkerque, une petite dizaine de péniche sont à l'abandon. Pour les riverains, cela devient inacceptable. Jacky Willaert est l'un d'eux. A la retraite depuis deux ans, aujourd'hui sa péniche est vendue. L'âge venant, il était moins facile de s'en occuper, de l'entretenir. 

Mais il se désolent aujourd'hui, lui qui est riverain du bassin Jeanty de voir des dizaines d'épaves abandonnées. Résultat, une pollution en surface mais aussi sous l'eau.

Des épaves qui sont vendues en l'état, environ 500 euros, pour un abri de fortune.

"Mille-feuilles administratif"

Aujourd'hui, une association de quartier demande à la mairie et au port de Dunkerque des solutions pour assainir le bassin, par l'intermédiaire de Georges Hache, président de l'association des riverains du quartier de l'île-Jeanty. Mais le sujet est tabou. Sur les péniches habitées, peu de personnes veulent répondre à l'exception de Laurent Grenier. Ancien marin, il vit ici depuis 30 ans et ne croit plus vraiment aux promesses de changement. Il se sent abandonné et déplore l'inaction d'un certain "mille-feuilles administratif" comme il l'explique dans la vidéo suivante.

durée de la vidéo: 00 min 24
Laurent Grenier ne croit plus aux promesses de changement ©France Télévisions

Ces dernières semaines, plusieurs réunions se sont tenues avec la mairie pour des projets de nettoyage. Mais renflouer ces épaves coûte cher. Il faudrait donc retrouver chacun des propriétaires.