Euralis veut supprimer 110 postes et fermer son usine à Dunkerque

Publié le Mis à jour le
Écrit par Q.V avec AFP
© Marc Demeure / MAXPPP

Le groupe agricole Euralis compte fermer deux usines à Dunkerque et à Brive, son pôle alimentaire étant fortement endetté.

Le groupe coopératif agricole Euralis (12.000 agriculteurs) a annoncé ce mardi 9 janvier son intention de supprimer plus de 110 postes nets et de fermer deux sites industriels : à Dunkerque et à Brive, Corrèze, d'ici fin 2019 afin de résoudre les "difficultés économiques persistantes" de son pôle alimentaire.

Selon un communiqué du groupe basé dans les Pyrénées-Atlantiques, le pôle alimentaire d'Euralis "a enregistré des pertes nettes cumulées de 63 millions d'euros ces cinq dernières années et supporte une dette de 186 millions d'euros".

"Sous-activité chronique"


En cause selon le communiqué d'Euralis, "la pression sur les prix exercée notamment en grande distribution" mais aussi de "nouvelles tendances" (prêt-à-manger, internet ou l'engouement pour le naturel) plus prisées des consommateurs. Autant de changements auxquels "le Pôle Alimentaire n'est pas en mesure de répondre aujourd'hui".

Qui plus est , les sites industriels du groupe sont en "sous-activité chronique", avec un taux de 50% en moyenne. "De plus, l'activité Traiteur pour les marques distributeurs (MDD) est fortement déficitaire avec 8 millions d'euros de pertes en 2017, ce qui correspond à la quasi-totalité des pertes du Pôle Alimentaire".

Le foie gras touché par la grippe aviaire


Quant à l'activité canard gras (47% du chiffre d'affaires du pôle), elle a notamment été "fortement et durablement touchée par les deux épisodes de grippe aviaire de 2015 et 2016."

La "reconfiguration" prévue par Euralis entraînerait "la fermeture des sites industriels de Dunkerque et de Brive pour lesquels une recherche de repreneurs serait initiée."

Ce projet se traduirait par la suppression de 313 postes, la création de 157 autres et 44 supplémentaires seraient ouverts au reclassement interne au sein du groupe, précise encore Euralis.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.