Port de Dunkerque : escale d'un mastodonte qui avance au gaz naturel liquéfié

Le Champs-Elysées a fait escale dans le port de Dunkerque. La particularité de cet immense porte-conteneurs : il fonctionne au gaz naturel liquéfié. 
Son moteur fonctionne au gaz naturel liquéfié : un carburant très rare pour des navires de cette taille.
Son moteur fonctionne au gaz naturel liquéfié : un carburant très rare pour des navires de cette taille. © Loïc Beunaiche
Ce géant vert ne sera resté que quelques heures dans le port de Dunkerque. Il était arrivé vendredi 4 décembre, en grande pompe, dans le port de Dunkerque.
Feu d'artifice à l'arrivée du Champs-Elysées dans le port de Dunkerque vendredi 4 décembre 2020.
Feu d'artifice à l'arrivée du Champs-Elysées dans le port de Dunkerque vendredi 4 décembre 2020. © CMA-CGM

Il est reparti ce dimanche 6 décembre, dès 6 heures du matin. 
On aurait pu croire, en dehors de sa couleur verte intense sur le devant de sa coque, qu'il ne s'agissait que d'un immense porte-conteneur parmi d'autres. Mais le Champs-Elysées, dont la longueur dépasse quatre terrains de football, a une particularité : il fonctionne au gaz naturel liquéfié (GNL), un carburant très peu utilisé pour des navires de cette taille, et moins polluant que le fioul.

La CMA-CGM, son armateur, explique comment ce carburant est utilisé : stocké à l’état liquide dans la cuve du géant, le gaz naturel passe à l’état gazeux pour alimenter les moteurs du navire. L'entreprise prévoit d'avoir 26 porte-conteneurs GNL d'ici 2022. 

Découvrez le bateau en images avec ci-dessous notre reportage tourné à Dunkerque :

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes transports pollution environnement