Fin d'épisode de pollution à l'ozone dans les Hauts-de-France, circulation différenciée levée à Lille vendredi

La préfecture annonce ce jeudi soir la levée des mesures de réduction des émissions de polluants dans l’atmosphère dès minuit. La circulation différenciée (vignettes Crit'Air) est levée dans la métropole lilloise.
Les mesures d'urgence mises en place dans les cinq département des Hauts-de-France, en raison d'un épisode de pollution à l'ozone lié à la canicule, vont être levées la nuit prochaine, à compter de vendredi, minuit.

A Lille, le préfet du Nord a également décidé de ne pas reconduire la circulation différenciée, qui était en vigueur depuis mercredi dans 12 commune de la métropole. Durant cette période, seuls les véhicules équipés des vignettes Crit'Air de classe 0, 1, 2 ou 3 étaient autorisés à circuler.
 
"L’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en région (ATMO Hauts-de-France) annonce une amélioration de la qualité de l’air sur tous les départements de la région Hauts-de-France à compter de ce vendredi 26 juillet et la fin du pic de pollution à l’ozone", justifie la préfecture dans un communiqué.

Depuis mercredi, "près de 5 700 véhicules ont été contrôlés, donnant lieu à 1 561 infractions ou délits dont 859 verbalisations pour excès de vitesse et 350 pour absence de vignette Crit’air ou utilisation inappropriée", annonce la préfecture. "Les demandes de vignettes ont quadruplé en 2 jours (10 581 les 23 et 24 juillet contre 3 458 les deux jours précédents), pour le Nord (6 165 contre 1 459) comme pour le Pas-de-Calais (2 676 contre 634)."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société canicule météo