Nucléaire : le réacteur Gravelines 2 devrait redémarrer le 20 décembre

© MaxPPP
© MaxPPP

L'ASN a autorisé EDF à procéder à la première étape du redémarrage de trois réacteurs parmi ceux à l'arrêt pour des contrôles sur leurs générateurs de vapeur, dont celui de Gravelines 2 a-t-elle indiqué lundi. EDF prévoit de les relancer le 20 décembre. 

Par avec AFP


L'Autorité de sûreté nucléaire a "donné son accord à la remise en service de la chaudière" des trois réacteurs Tricastin 3, Gravelines 2 et Dampierre 3, a expliqué l'ASN.

Toutefois le redémarrage de la réaction nucléaire doit encore faire l'objet d'une autorisation spécifique, a-t-elle précisé. L'électricien prévoit désormais de redémarrer ces trois réacteurs le 20 décembre, contre le 31 décembre auparavant, selon des données fournies samedi par EDF et publiées sur le site internet du gestionnaire du réseau à haute tension RTE.

Cette décision intervient alors que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a donné la semaine dernière un feu vert sous condition au redémarrage de ces installations. Par ailleurs, le réacteur de Fessenheim 1 a été arrêté samedi 10 décembre pour réaliser ces mêmes contrôles et doit redémarrer le 3 janvier selon les prévisions d'EDF.
 

Gravelines 4 sera arrêté le 17 décembre

En juin, l'ASN avait demandé à EDF de mener des essais complémentaires sur les générateurs de vapeur équipant 18 réacteurs, à la suite de la détection d'une concentration excessive en carbone dans l'acier de leurs générateurs de vapeur, une anomalie susceptible d'affaiblir leur résistance.
Sept de ces réacteurs ont déjà été contrôlés et ont redémarré. Avec l'arrêt de Fessenheim 1, huit autres sont désormais à l'arrêt, dans le cadre de ces contrôles. L'ASN "examine les éléments relatifs" à ces réacteurs et "pour certains d'entre eux elle est en attente d'éléments complémentaires de la part d'EDF", a-t-elle précisé.

Trois autres (Tricastin 2, Gravelines 4 et Civaux 1) doivent être arrêtés dans les semaines qui viennent pour subir des contrôles. 
Au total, 15 réacteurs parmi les 58 que compte le parc français étaient à l'arrêt lundi pour des raisons diverses.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus