Coupe de France : l'US Pays de Cassel crée l'exploit face à Drancy et se qualifie aux 32ème de finale pour la première fois de son histoire

Après la victoire Loon-Plage, les hommes de Samuel Goethals ont créé l'exploit en battant Drancy et en se qualifiant aux 32ème de finale devant des supporters aux anges.

L'US Pays de Cassel (R1), le Petit Poucet de la région, a affronté Drancy (N3), une division au-dessus, à Hazebrouck. 

Ils espéraient imiter l'autre Petit Poucet, Loon-Plage (R1), qui a créé l'exploit samedi 19 novembre en éliminant Oissel (N3). Et ils l'ont fait !

Une victoire arrachée aux tirs au but

L'équipe a pu compter sur un premier but du milieu Nicolas Bruneel sur une passe décisive du milieu droit Kiba Sané à la 21ème minute.

Mais ils ont été rattrapés par Sayon Keita à la 34ème avec une passe décisive de l'attaquant Yaya Sanogo. 

L'égalisation a perduré jusqu'à la fin du temps réglementaire. Les deux équipes se sont alors affrontées aux tirs au but.

Ils en ont réussi trois, contre deux pour Drancy, les qualifiant d'office pour les 32ème de finale devant un stade en extase comme en témoigne la vidéo ci-dessous. 

durée de la vidéo : 00h00mn24s
L'US Pays de Cassel a remporté la victoire après les tirs au but. ©FTV

Pas un doute

Malgré la première mi-temps où Drancy a égalisé, Corentin Rapaille est resté optimiste. "On sait que dans un match, il y a toujours des temps faibles pour nous, explique-t-il. Il fallait faire le dos rond pendant ce moment-là, on savait qu'on allait avoir des opportunités"

Et malgré les occasions ratées, "on a tenu le score et on s'est retrouvé au penalty, aux tirs au but et on est fier de notre gardien". 

Même son de cloche pour Clément Boudjema : "on n'a pas douté, on avait 100% confiance en nous, on savait ce qu'on voulait faire en deuxième mi-temps". Et même s'ils n'ont pas réussi à marquer lors de la deuxième période, ils se sont rattrapés aux tirs au but.

Il ajoute que "depuis le début de saison, on a 100% confiance en nous". Et finalement, c'est "pour le club et tout ce qui est réuni autour" qu'ils voulaient chercher la victoire. 

Une chance d'affronter une équipe de Ligue 1 ou de Ligue 2

Désormais, il ne leur reste plus qu'à attendre le tirage au sort du prochain tour qui aura lieu lundi 21 novembre à 19 heures au Stade de la Beaujoire de Nantes, les tenants du titre.

Ils ont désormais une chance d'affronter une équipe professionnelle de Ligue 1 ou de Ligue 2. "On espère une Ligue 1", conclut Corentin Rapaille. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité