LOSC : Galtier "a vu des joueurs pleurer" après la défaite contre Amiens

Christophe Galtier, l'entraîneur de Lille, a révélé jeudi avoir "vu des joueurs pleurer" dans le vestiaire dimanche après la défaite à domicile de l'avant-dernier de L1 (1-0) face à Amiens, un concurrent direct pour le maintien.

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC.
Christophe Galtier, entraîneur du LOSC. © MAXPPP
"J'ai vu des joueurs pleurer... Je ne vais pas vous dire que c'est bien, mais on n'est plus dans une situation où les joueurs prennent leur douche et +se cassent+ après une défaite, a souligné le technicien nordiste. J'ai vu des joueurs abattus, choqués, des joueurs pleurer, donc ça me laisse espérer qu'on peut inverser la tendance".

Galtier, qui avait annoncé après la rencontre vouloir prendre des décisions fortes pour les sept derniers matches, a répété qu'il n'excluait pas d'emmener un groupe restreint à Bordeaux samedi, lors de la 32e journée de championnat. 


'Pas l'envie d'abandonner'

"Je ne veux pas des gens à 100%, je veux des gens concernés à 150%. On a passé le temps des états d'âme car la situation est grave. Je ne veux plus que mon staff gère des états d'âme au lieu de gérer des choses plus importantes comme la préparation tactique, physique et mentale d'un match", a martelé l'entraîneur lillois. "J'ai la liberté de constituer mon groupe comme je l'entends et avec le nombre de joueurs que je souhaite avoir. Ce n'est pas parce qu'on a le droit de mettre 18 joueurs sur la feuille de match que j'en mettrai 18. Il y a chez moi une détermination à ne prendre que les joueurs qui méritent d'être sur la feuille. Je ne m'interdis rien", a-t-il ajouté.

Galtier, qui était apparu abattu en conférence de presse après la défaite face aux Picards, a tenu également à clarifier sa situation personnelle. "Il n'y avait pas chez moi l'envie d'abandonner, même si je comprends qu'on ait pu l'interpréter ainsi. Abandonner, baisser les bras ne fait pas partie de mon vocabulaire, de mon état d'esprit", a-t-il exposé, expliquant avoir longuement échangé avec le président Gérard Lopez et son conseiller sportif Luis Campos.

L'ancien coach de Saint-Etienne a également déclaré que s'il devait échouer dans sa mission maintien, il laisserait son avenir dans les mains de M. Lopez et ne réclamerait pas d'indemnités en cas de séparation avant le terme de son contrat en juin 2019.

Lille, qui n'a plus gagné depuis huit matches, pointe à la 19e place de L1 place avec 28 points, soit respectivement un et deux de moins que le barragiste, Troyes, et le premier non-relégable, Toulouse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport