• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : mercato, Aulas, Pépé, finances... Gérard Lopez fait le point avant la saison

Gérard Lopez, président du LOSC, le 19 mai 2019 à la soirée des trophées UNFP à Paris. / © FRANCK FIFE / AFP
Gérard Lopez, président du LOSC, le 19 mai 2019 à la soirée des trophées UNFP à Paris. / © FRANCK FIFE / AFP

Dans une interviw accordée à RMC, le président du LOSC évoque l'actualité du club, avant une nouvelle saison de Ligue 1 et de Ligue des champions. 

Par TM

"On va se renforcer en terme d'expérience mais aussi en qualité. On s'est donné les moyens de bien travailler en amont des départs, et on est sûr de ce qu'on va faire". Dans une interview accordée vendredi à RMC, le président du LOSC Gérard Lopez a voulu se montrer serein et rassurant, avant une saison importante pour son club, vice-champion de France et directement qualifié en Ligue des champions.

Lille a déjà vu deux joueurs importants de son effectif, Thiago Mendes et Youssouf Koné s'en aller à Lyon, le départ de Pépé ne fait plus de doute, mais côté arrivées les supporters attendent encore. La seule recrue concrète pour l'instant a ét faite sur le front de l'attaque, avec la signature de Timothy Weah (PSG)


"Aulas sauve le LOSC deux fois par an"


Dans un autre entretien accordé à RMC Sport, Lopez revient sur la vente  réalisée avec l'Olympique lyonnais (Mendes et Koné pour 31 millions), dont le président Aulas avait profité pour remettre le club lillois à sa place, se disant "content de pouvoir aider Lille qui avait besoin de vendre". "Jean-Michel sauve le LOSC deux fois par an, donc je m'entends bien avec lui ! Après, chacun a sa boutique. Jean-Michel dira toujours qu'il est un bon acheteur, et moi je dirai toujours que je suis un bon vendeur. C'est de bonne guerre", s'en est amusé Gérard Lopez.

 

Le président Lopez a assuré que Mendes, désormais ex-joueur clef du milieu de terrain lillois, serait bien remplacé : "On est sur un dossier d'un joueur qui a l'expérience de la Champion's league", a-t-il annoncé. Et de confirmer par ailleurs l'intérêt du LOSC pour le joueur rennais Benjamin André (28 ans) : "C'est un joueur qu'on aime beaucoup, que Christophe (Galtier, ndlr) apprécie. Quelqu'un qui peut être un leader de vestiaire mais aussi sur le terrain. On sait que le joueur veut venir, et on aimerait bien l'avoir", a déclaré G. Lopez. Qui doit surveiller d'un  bonoeil son ami lyonnais, qui est également sur les rangs pour s'offrir le milieu breton.

Sur le dossier Nicolas Pépé, dont le départ est inéluctable, le président du LOSC ne souhaite "pas rentrer dans les détails" l'international ivoirien ayant demandé à ne pas être pertubé par les tractations durant la CAN. "On a eu deux propositions avant la CAN", a-t-il dit, confirmant que le tarif autour de 80 millions d'euros pour l'attaquant n'était "pas loin de la vérité".


"Proposer du jeu"


"On a envie de se pérenniser dans la partie haute du tableau", a dit Gérard Lopez, ne souhaitant fixer une place particulièrement au classement comme objectif, admettant qu'il serait "un peu compliqué de faire mieux" que la saison dernière. "Je sais qu'on va continuer à proposer du jeu. Christophe aura un groupe compétitif", a-t-il assuré.

 

Et côté financier, après une première saison cauchemardesque à la tête du club, Gérard Lopez se montre désormais plus détendu ! "Aujourd'hui, en finissant deuxième de Ligue 1 et en étant qualifié directement pour la phase de poules de Ligue des champions, avec une valeur marchande de votre effectif qui est importante, ce n'est plus la même chose. La ligue 1 et la C1, ça fait environ 60 millions de plus... Vous faites plus de 100 millions de ventes ou même 120 millions, vous arrivez à 180 millions sur un club qui en perd 40", a-t-il expliqué. "L'année où on termine 17e, on vend pour 72 millions et on achète pour 12, donc on dégage 60 millions de bénéfices en vente de joueurs", a-t-il conclu sur RMC.

 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus