Mouvaux : une école de l'humour ouvrira ses portes en janvier

La mairie a accepté de prêter la scène de l'espace Etoile à l'école de l'humour un samedi après-midi sur deux / © Twitter : Eric Durand
La mairie a accepté de prêter la scène de l'espace Etoile à l'école de l'humour un samedi après-midi sur deux / © Twitter : Eric Durand

L'école nationale des arts de l'humour va ouvrir ses portes en janvier à Mouvaux. Première formation de ce type dans la région, elle est destinée à ceux qui veulent apprendre des techniques pour faire rire sur scène. 

Par M. Landaz

Une école du rire va ouvrir à Mouvaux. Dès janvier, cette formation officiellement appelée école nationale des arts de l'humour accueillera un samedi sur deux pendant cinq heures une quarantaine d'élèves. 

"J'ai crée l'école où j'aurais moi-même voulu aller", explique d'un ton rieur le fondateur, Ludovic Simon, qui est également comédien et auteur. Après une formation au cours Florent de Bruxelles où il travaille une tirade humoristique, il se rend compte que "la France est à la traîne dans ce domaine". "Dès qu'on a trois vannes, on monte sur scène et on est humoriste, alors que l'humour c'est tellement riche"

Peut-on apprendre à être drôle ? 


Alors peut-on apprendre à être drôle ? Oui, il y a des techniques selon Ludovic Simon. "Il faut savoir jouer, respirer, jouer avec sa voix, avoir une bonne diction. Avec cette école on a voulu offrir cet espèce de pack essentiel".

L'école propose donc des modules d'écriture, de de théâtre, de technique vocale mais il y a aussi un volet d'accompagnement et de découverte des coulisses. "On va favoriser les rencontres, leur ouvrir des portes. Ce qui manque souvent aux jeunes qui démarrent c'est des relations. On ne les lâchera pas après : on veut continuer à les produire, à leur ouvrir des scènes. Et si l'un d'entre eux se fait remarquer, ce serait le graal pour nous". 

© ENAH
© ENAH


Mais Ludovic Simon reconnaît qu'être drôle n'est pas forcément donné à tout le monde. "C'est vrai qu'il faut avoir une aisance, une envie d'aller au contact. C'est aussi pour cela qu'il y a des auditions pour sélectionner les élèves. On ne s'attend pas à des choses parfaites, mais s'ils arrivent à tenir leur cap et qu'on voit qu'il y a matière à travailler, c'est que c'est bon", explique ce Movalois d'origine. 

Ce cursus de cinquante heures aura lieu au sein de l'Etoile Scène de Mouvaux, inauguré en septembre dernier. L'aventure a enthousiasmé des professionnels reconnus du milieu du spectacle qui ont accepté de s'associer au projet, comme Alexandre Pesle (alias Sylvain dans Caméra Caché), l'actrice Emmanuelle Galabru ou l'humoriste Jean-Luc Borras. 


Sur le même sujet

L'interview des Jelly Bean

Les + Lus