VIDÉOS. Lambersart : jets de cocktails molotov contre gaz lacrymogène, tensions autour du lycée Jean-Perrin

De nouveaux heurts ont éclaté ce matin du lundi 16 décembre devant le lycée Jean-Perrin à Lambersart (Nord). Des jeunes ont lancé des coktails molotov en direction des forces de l'ordre, qui ont répliqué par des grenades lacrymogènes.
Tensions, ce lundi 16 décembre devant le lycée Jean-Perrin de Lambersart.
Tensions, ce lundi 16 décembre devant le lycée Jean-Perrin de Lambersart. © FRANCE 3
Un nouveau blocus a été organisé tôt ce lundi matin avant 8 heures, devant le lycée Jean-Perrin de Lambersart, près de Lille. Entre 50 et 100 adolescents étaient rassemblés devant l'établissement, dans lequel de nombreux lycéens n'ont pu rentrer pour se rendre en cours.

Rapidement, des heurts ont éclaté entre les jeunes manifestants et les forces de l'ordre positionnées devant le lycée. Ces dernières ont été visées par des cocktails molotov, et ont répliqué par des grenades de gaz lacrymogène.
 
Lambersart : des lycéens jettent des cocktails molotov vers les forces de l'ordre


Mutliples revendications


Un retour au calme précaire a été constaté aux alentours de 9 heures, et des élèves ont pu accéder à leurs classes, avant que des tensions n'éclatent à nouveau entre jeunes manifestants et policiers dans les rues adjacentes.
 
© DR - MONTAGE FRANCE 3

La semaine dernière déjà, des heurts avaient eu lieu entre jeunes et policiers à Lambersart et à Lille, où des poubelles avaient été incendiées. 

 
Climat, réformes de l'assurance chômage, des retraites ou encore du bac... les lycéens entendent manifester leur inquiétude quant à ces multiples problématiques.

 
Tensions autour du lycée Jean-Perrin de Lambersart

D'autres rassemblements ont eu lieu autour du lycée Valentine-Labbé à La Madeleine, du lycée Pasteur à Lille, du lycée Duhamel à Loos et du lyce polyvalent Beaupré à Haubourdin. Une action de courte durée a également été menée devant lycée Fénelon à Lille.

En fin de matinée, la situation était "maîtrisée" sur les tous ces secteurs et "plusieurs interpellations" avaient eu lieu, a indiqué une source policière.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social faits divers grève