• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : Yahya obtient le bac avec 20,42 de moyenne

Yahya ne sait pas encore s'il fera ses études supérieures à Paris ou à Rome. / © Capture d'écran France 3
Yahya ne sait pas encore s'il fera ses études supérieures à Paris ou à Rome. / © Capture d'écran France 3

Arrivé en France il y a seulement trois ans, ce jeune Italien de 17 ans a réussi à obtenir plus que la note parfaite au baccalauréat. Un parcours impressionnant.

Par Manon Pélissier et Laura Lévy

20,42 de moyenne au baccalauréat ! Une note exceptionnelle pour Yahya, ce jeune Italien originaire du Maroc, qui parlait très peu français il y a seulement trois ans. Né à Rome, il a grandi en Italie et a émigré à Lille pour son entrée en classe de seconde, moment d'autant plus décisif pour assurer la réussite de l'examen.

19 en maths, 20 en SVT, 20 en physique, 20 en italien, en anglais et en latin, 19 en sport, 17 en philo... Ses résultats au bac scientifique sont impressionnants. Yahya n'en revient toujours pas : "Je suis trop fier. Avant j'avais les cheveux longs et j'ai parié avec mes potes que si j'avais 20, je me coupais les cheveux, tellement je n'y croyais pas", raconte-t-il. C'est désormais chose faite !
 
Lille : Yahya obtient son bac avec 20,42 de moyenne
Reportage de Laura Lévy et de Jean-Marc Vasco
 

Petit génie des mathématiques


À son arrivée au lycée Faidherbe de Lille, le jeune homme parle très mal français. Une difficulté supplémentaire qu'il a su surmonter. "Au début, c'était infernal. C'était même difficile de dire aux professeurs que je ne comprenais rien. Le cliché de l'italien : je communiquais avec les mains. Et à force d'essayer tous les jours, d'entendre, de lire, j'ai progressé mais surtout, j'avais le bac à passer, donc j'étais obligé de me forcer."

Très sérieux, le jeune homme n'est pour autant pas en vacances. Avec Parcoursup, il a été pris pour intégrer une classe préparatoire scientifique au prestigieux lycée parisien Louis Le Grand, mais continue tout de même à réviser pour passer un concours. "Je voudrais m'inscrire à la faculté de mathématiques de Rome, la Sapienza, qui a un partenariat avec l'ENS de Paris", explique-t-il.

Yahya est très motivé et déterminé. Un mental d'acier qu'il doit au sport mais surtout à sa passion des mathématiques. "Je rêve de devenir chercheur comme mon oncle, faire un doctorat et une thèse. Mais aujourd'hui les maths servent dans plein de domaines, donc pourquoi pas travailler en entreprise ou dans la finance ? En tout cas, ce sera les maths, c'est sûr".

France ou Italie ? Son cœur balance encore. Le jeune surdoué des maths sera fixé sur son avenir à la rentrée.
 

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus