• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

1700 bougies en hommage aux victimes de la pollution atmosphérique dans la métropole lilloise en 2018

Ce matin, devant le siège de la MEL (Métropole Européenne de Lille) / © Myriam Schelcher
Ce matin, devant le siège de la MEL (Métropole Européenne de Lille) / © Myriam Schelcher

Un hommage aux victimes de la pollution atmosphérique. Ce matin, une centaine de militants associatifs se sont rassemblés devant le siège de la MEL pour dénoncer l'inaction des pouvoirs publics face à l'urgence environnementale. 

Par M.Schelcher/JM.Vasco

1700 décès liés à la pollution en 2018. Ce chiffre vient de Santé Publique France. 14% des décès annuels constatés dans le Métropole lilloise. 

Ce jeudi matin, devant le siège de la Métropole Européenne de Lille, 1700 bougies, symbolisant ces 1700 morts attribués à la pollution atmosphérique. A l'initiative de cette action choc, l'association "Les amis de la terre", qui entend alerter les autorités. Réunis dès l'aurore, ces militants associatifs ont voulu rendre hommage à ces victimes invisibles.
 

Hécatombe sanitaire


"On dit rarement qu'une personne est morte de pollution, explique Christopher Lienard, Président "les amis de la terre" Nord. Ça passe relativement inaperçu. Le but c'est donc de rendre ça visible. Qu'on se rende de l'hécatombe sanitaire que ça représente."

On ne meurt pas de pollution, mais de problèmes pulmonaires ou cardiovasculaires aggravés par la mauvaise qualité de l'air. Et dans la métropole lillloise, les militants l'ont rappelé, la situation est mauvaise. "Pendant l'année 2018, on a eu plus de 66 jours de pollution aux particules les plus fines les néfastes pour la santé", rappelle Michel Eyraud, responsable qualité de l'air dans l'Association Nord écologie Conseil. 

66 jours alors que l'OMS en recommande 3 au maximum. Des mesures indépendantes révèlent même une pollution supérieure, l'air serait mauvais 2 jours sur 3. Les militants réunis ce matin exigent des mesures urgentes. 
 
1700 bougies pour les victimes de la pollution atmosphérique dans la métropole lilloise

Les militants espèrent trouver un écho à l'intérieur du siège de la Métropole lilloise. Le premier séminaire sur la santé environnementale s'y déroule toute la journée. 

 

Sur le même sujet

Le cadeau de Sandra Moubarak

Les + Lus