Covid-19 : Xavier Bertrand veut soutenir financièrement l’Institut Pasteur dans la recherche d’un traitement

Le président des Hauts-de-France proposera aux élus de soutenir financièrement l’Institut Pasteur, qui a découvert une molécule qui permettrait de traiter l’infection au Covid-19, et cherche cinq millions d’euros de fonds pour débuter les essais cliniques.

L'Institut Pasteur a découvert une molécule qui permettrait de traiter l’infection au Covid-19.
L'Institut Pasteur a découvert une molécule qui permettrait de traiter l’infection au Covid-19. © FRANTZ BOUTON - MaxPPP
Avant d’entamer des essais cliniques, il faut des fonds. Et l’Institut Pasteur, qui a identifié une molécule qui serait efficace pour soigner la Covid-19, cherche cinq millions d’euros de fonds pour débuter les essais cliniques sur des patients touchés par le virus.

Xavier Betrand a annoncé vouloir soutenir l’Institut Pasteur : "Lors de la prochaine séance plénière de la région Hauts-de-France, je proposerai aux élus une délibération visant à soutenir financièrement ce programme", a tweeté le président des Hauts-de-France, jeudi.
 

La molécule est encore gardée secrète par les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille. "Ce serait un médicament qu’on prend le plus tôt possible, dès qu’on a confirmation que l’on est infecté par le virus", expliquait récemment Terence Beghyn, chercheur et président-fondateur d’Apteeus, la start-up qui s’est associée à l’Institut Pasteur.
 

Et d'ajouter : "L’idée étant de réduire la charge virale le plus vite possible pour deux raisons : la première, réduire la période de contagion des patients infectés, et la deuxième éviter que ces patients puisse passer vers des symptômes plus graves."

Réduire la charge virale, donc le risque de contamination, et les formes les plus graves, voilà le secret de cette molècule secrète (qui existe sur le marché pharmaceutique), que les chercheurs ont identifié après avoir testé plus de 2 000 molécules. Avant une commercialisation qui pourrait arriver en 2021, l’Institut Pasteur cherche des fonds. Dont une partie pourrait provenir de la région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société