Eleveurs : les représentants syndicaux satisfaits de leur réunion avec le préfet à Lille

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP
Des centaines d'agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais ont investi avec leurs engins l'autoroute A1 mardi soir, afin de bloquer l'autoroute dans les deux sens.
Des centaines d'agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais ont investi avec leurs engins l'autoroute A1 mardi soir, afin de bloquer l'autoroute dans les deux sens. © MaxPPP

Les représentants syndicaux des éleveurs étaient satisfaits de leur réunion avec le préfet ce mercredi. Des actions sont toujours menées, ce jeudi, dans le Nord-Pas-de-Calais pour contester les prix de la viande et du lait payés aux agriculteurs.

A Lille, les représentants syndicaux étaient satisfaits de leur réunion de mercredi avec le préfet. "On a eu une écoute, notamment sur la surveillance auprès de la grande distribution. C'est à dire qu'à partir du moment où une négociation sur un prix a été fait, on n'accepte plus que ce soit vendu en-dessous du prix de négociation" a indiqué Laurent Verhaeghe, le président FRSEA du Nord et du Pas-de-Calais.

Confronté depuis le week-end dernier à une contestation grandissante, le gouvernement a également annoncé, mercredi, un plan d'urgence doté de plus de 600 millions d'euros en faveur des éleveurs en difficulté. L'objectif est de relever les prix payés aux éleveurs, pour le porc comme pour la viande bovine, et de desserrer l'étau de la dette des éleveurs. L'État va ainsi engager avec les banques une restructuration de l'ensemble des dettes à moyen et long terme.

De nouvelles actions en Nord-Pas-de-Calais ce jeudi

Venus de toute la région avec leurs tracteurs, 600 éleveurs avaient enflammé des ballots de paille sur l'A1 dans la nuit de mardi à mercredi, bloquant ainsi l'autoroute. Leur principale cible était l'industrie et la grande distribution. "Les coûts de rachat sont très faibles. Pour le lait c'est de l'ordre de 30 centimes le litre, alors que les coûts de productions sont environ de 35 centimes le litre. Donc on perd de l'argent tous les jours" expliquait Romain Roussel, éleveur à Campagne-les-Hesdin. 

##fr3r_https_disabled##
agriculteurs


"Nous, on est le premier maillon de la chaîne. Il faut qu'ils prennent conscience que si demain il n'y a plus d'agriculture et qu'il n'y a plus les gens qui sont là pour faire du lait et de la viande, il n'y aurait plus de matière première et plus rien à vendre non plus. On en est là " indiquait Ludovic Bouillet, autre éleveur de la région.

Des actions d'éleveurs se produisent encore ce jeudi dans Le Nord-Pas-de-Calais. Depuis 4h du matin, les agriculteurs du Boulonnais font le siège de l'hypermarché Leclerc d'Outreau. Une soixantaine de bennes de fumier ont été déversées devant les entrées. L'action doit durer jusqu'à 14H. "Le slogan c'est un peu: Leclerc partage ! Journée sans marges", a expliqué Christelle Hanquez, de la FDSEA 62.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.