• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Gilets jaunes : à Lille, un regain de tensions et plusieurs interpellations

© @Fred_Lille / Twitter
© @Fred_Lille / Twitter

Alexandre Chantry, figure locale des Gilets jaunes, a de nouveau été interpellé.

Par Q.V

La manifestation des Gilets jaunes à Lille a été émaillée ce samedi de quelques incidents, alors que les derniers rassemblements s'étaient déroulés dans le calme.

Pour le 33e week-end consécutif de mobilisation, l'appel avait été international et des Gilets jaunes venus d'Allemagne et de Belgique s'étaient joint au cortège, qui a rassemblé plusieurs centaines personnes.

L'atmosphère a été plus tendue qu'aux précédents actes, entre les manifestants et les forces de l'ordre. Ces derniers ont plusieurs fois fait usage de gaz lacrymogène. 
 

Des feux de poubelles ou des feux de palettes ont également été allumés dans les rues par lesquelles passait le cortège.
 
 
 

Des interpellations


Alexandre Chantry, figure emblématique des Gilets jaunes à Lille, a par ailleurs été interpellé en milieu d'après-midi, à hauteur de la rue Nationale, comme on le voit dans ce live tourné à l'intérieur du cortège.

"Une équipe de la BAC est arrivée pour l'interpeller, lui et trois autres personnes. Apparemment, le motif était pour 'visage dissimulé', parce qu'il avait un petit masque d'infirmier pour éviter de respirer les gaz lacrymogène" indique Flavien Dahuron, Gilet jaune lillois.
 

C'est la troisième fois en quelques mois qu'Alexandre Chantry est placé en garde à vue. Il avait été interpellé une première fois en janvier, devant le Palais des congrès, puis une seconde fois alors qu'il manifestait en février avec le personnel soignant du CHRU de Lille en réaction à la venue de deux ministres.

Un rassemblement a été organisé devant le commissariat pour demander leur libération.
 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus