Lille : 12 mois de prison pour avoir foncé sur des policiers après la fête du sacre du LOSC

L’automobiliste âgé de 30 ans est soupçonné d’avoir délibérément foncé sur des policiers qui sécurisaient les abords de la fête spontanée organisée par les supporters du LOSC. Jugé en comparution immédiate, il a été condamné à 12 mois de prison pour mise en danger de la vie d'autrui.

Des policiers sécurisent l'accès à la Grand Place de Lille, dimanche 23 mai après le sacre du LOSC champion de France.
Des policiers sécurisent l'accès à la Grand Place de Lille, dimanche 23 mai après le sacre du LOSC champion de France. © Gonzague Vandamme / FTV

Dimanche 23 mai, le LOSC est sacré champion de France. Des milliers de supporters convergent dès le coup de sifflet final sur la Grand Place pour fêter le titre. Parmi eux, Noureddine Z., 30 ans.

Pendant plusieurs heures, fumigènes et feux d’artifice illuminent le ciel lillois, jusqu’à ce que les policiers invitent les derniers fêtards à rentrer chez eux vers 2 heures du matin. 

Alcoolisé et sans permis

Alcoolisé et sans permis, Noureddine Z. regagne sa voiture et emprunte la rue des Manneliers reliant la Grand Place à la rue Faidherbe, interdite d’accès ce soir-là. Selon les policiers présents sur place, l’automobiliste de 30 ans leur a délibérément foncé dessus et ils ont dû se jeter sur le bord de la route pour éviter le véhicule. Une version contestée par l’intéressé, expliquant qu’il roulait à faible allure.

Interpellé et placé en garde à vue pour tentative d’homicide dans la nuit, il a été auditionné le lendemain vers 11 heures du matin avant d’être déféré et jugé en comparution immédiate ce mercredi 26 mai. "On est parti d’une tentative d’homicide pour qu’il soit finalement reconnu coupable de mise en danger de la vie d’autrui", explique son avocate maître Sami Khiter. "On passe donc du criminel au correctionnel et d'une action intentionnelle à non-intentionnelle".

L'IGPN saisie

Noureddine Z., déjà condamné dans le passé pour des délits routiers, a écopé de douze mois de prison avec quatre mois de sursis probatoire et a été incarcéré à la prison de Sequedin. Par ailleurs, l’avocate de la défense annonce avoir saisi l’IGPN (Inspection générale de la Police nationale) suite à l’interpellation "brutale" de son client par les forces de l’ordre. "Il a reçu un coup de genou au niveau de l’oeil, a des contusions et plusieurs hématomes qui ont été constatés par certificat médical" liste l'avocate. Une plainte devrait être déposée dans les prochains jours.

"Il a reçu un coup de genou au niveau de l’oeil, a des contusions et plusieurs hématomes qui ont été constatés par certificat médical".

Maître Samia Khiter, avocate au barreau de Lille

Au total, sept personnes ont été interpellées au cours de cette soirée pour tentative d’homicide donc, mais également pour détention d’engins pyrotechniques, trois pour jets de projectile et deux pour feux de poubelles. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société police sécurité