• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille, championne de France des impôts locaux ?

Les Lillois ont vu leur taxe foncière fortement augmenter cette année. / © MaxPPP
Les Lillois ont vu leur taxe foncière fortement augmenter cette année. / © MaxPPP

Selon une étude relayée samedi par Le Figaro, Lille compte la taxe d'habitation la plus élevée parmi les villes françaises de plus de 100 000 habitants. La capitale des Flandres est aussi celle où la taxe foncière a le plus augmenté cette année. 

Par @f3nord avec AFP

Parmi les grandes villes de France (+ de 100 000 habitants), Lille est celle où la taxe d'habitation est la plus forte, selon selon une étude du Forum de gestion des villes et des collectivités territoriales publiée ce samedi par Le Figaro. Avec un taux de 45,65%, la capitale des Flandres devance Marseille (41,90%), Nîmes (40,10%) et Rennes (35,63%). La moyenne nationale est de 10,32%. Cette taxe d'habitation est calculée à partir de la valeur locative théorique nette du logement.

Lille est également la grande ville de France où la taxe foncière sur le bâti a le plus augmenté en 2015 : +23,3%. Avec un taux de 29,06%, la ville dirigée par Martine Aubry (PS) se classe au 11e rang. "Toutes les couleurs politiques ont participé à cette inflation, même si la droite est davantage représentée dans le haut du classement", note cependant Le Figaro. Une autre étude publiée il y a deux jours par L'Argent & Vous désignait ainsi la ville de Saint-Quentin (Aisne), dirigée par Xavier Bertrand (LR), comme la championne de France de la taxe foncière parmi les villes de plus de 50 000 habitants.

Baisse des dotations de l'Etat tiers des villes françaises ont augmenté leurs impôts

37% des villes de plus de 100 000 habitants ont augmenté les taxes sur les ménages (taxe d'habitation et taxe foncière) en 2015, une première depuis trois ans, détaille cette étude, dévoilée le jour où les maires de France se mobilisent pour alerter sur les conséquences de la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales. Celle-ci doit représenter d'ici 2017 un manque à gagner de 15,8 milliards pour les communes.

L'étude du Forum de gestion des villes et des collectivités territoriales peut être consultée dans son intégralité ci-dessous.

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus