Locations touristiques : la ville de Lille exige le retrait des boîtes à clés du mobilier urbain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anas Daif

Depuis quelques années, ces petits boitiers permettent aux hôtes venus visiter Lille et sa métropole de récupérer les clés de leur logement. De nombreux propriétaires les attachent au mobilier urbain. La Ville demande leur retrait sous quinze jours sinon, c'est la police municipale qui s'en chargera.

La mairie de Lille a décidé de s'attaquer à un phénomène de plus en plus répandu : celui des boîtes à clés installées sur le mobilier urbain.

Ces dispositifs sont destinés aux locations de meublés touristiques type Airbnb. Au lieu de donner la clé soi-même aux voyageurs, le propriétaire leur transmet un code qu'ils tapent sur ce boîtier pour accéder aux clés du logement. 

C'est un gain de temps (le propriétaire et le voyageur n'ont pas à s'attendre mutuellement) et d'argent (pas besoin de payer les services supplémentaires d'une personne qui se déplacerait pour donner les clés).

Non-autorisé sur le domaine public

Toutefois, l'installation de ce type de matériel n'est pas autorisée sur le domaine public. C'est pourquoi la Ville exige des propriétaires de ces boitiers de "les retirer au plus vite". 

Si cela n'est pas fait dans les quinze jours à venir, c'est la police municipale qui risque de les retirer, "après constatation de l'infraction", à l'aide d'une scie. 

Que faire en cas de retrait par la police ?

Si vous êtes propriétaire d'une boîte à clés confisquée par la police municipale, vous pourrez la récupérer auprès du Service restitution fourrière au 52 arcades, Place Augustin Laurent à Lille. 

Il faudra vous munir d'un justificatif d'identité, de propriété et d'un numéro d'enregistrement délivré par le téléservice Meubles Tourisme de la ville de Lille. Une amende sera à régler avant de pouvoir le récupérer.