Cet article date de plus de 6 ans

Le LOSC s'en remet à Boufal

Le LOSC n'a marqué que deux buts en sept matches, inscrits par Sofiane Boufal, et s'en remet plus que jamais à l'ancien pensionnaire d'Angers pour tenter de débloquer son potentiel offensif.
Dernière attaque du championnat, le LOSC n'est vraiment pas à la fête. L'entraîneur Hervé Renard a essayé plusieurs formules, avec Baptiste Guillaume, Sehrou Guirassy ou Junior Tallo, mais aucun d'entre eux ne s'est montré décisif jusqu'à présent.

Le seul rayon de soleil est venu de Boufal, 22 ans. "J'essaie d'être le plus efficace possible. Pour l'instant, ça me réussit, reconnaît le milieu de terrain. Mais je ne vais pas m'arrêter là, je vais continuer pour améliorer les statistiques."

Renard a déjà souligné l'influence de Boufal, suspendu lors du déplacement à Lyon (0-0), dans l'équipe nordiste. Sa technique, qu'il a travaillée plus jeune sur les surfaces réduites de foot en salle, est parfois surprenante. "On a retrouvé Boufal à Rennes et ce n'est pas un hasard si la lumière est venue de lui car c'est un grand joueur", avait estimé son entraîneur à l'issue du match nul 1-1 en Bretagne.

Pour autant, Boufal refuse de tirer la couverture à lui : "Quand je marque, c'est le travail de toute l'équipe". En revanche, il admet ressentir la confiance de ses équipiers sur le terrain: "Je l'ai ressentie dès que je suis arrivé. Les anciens m'ont bien accueilli et je me suis senti à l'aise tout de suite. Sur le terrain, j'essaie de me démarquer le plus possible pour qu'ils puissent me mettre le ballon. Le reste, c'est le fruit du collectif."


Échaudés par l'affaire Thauvin

Son arrivée anticipée, en janvier plutôt que juin, l'a beaucoup aidé. Les dirigeants lillois, échaudés par l'affaire Thauvin, ont finalement renoncé à le prêter à Angers jusqu'en fin de saison dernière. "Dans un coin de ma tête, j'espérais rejoindre Lille dès la trêve hivernale pour m'adapter à la Ligue 1. Je suis content que ça se soit passé comme ça. Mes six premiers mois ont été intéressants, même si tout n'a pas été parfait", confie-t-il.

Si Boufal se sent aussi bien, c'est parce qu'il a trouvé à Lille un club qui lui convient dans tous les domaines. "C'est le club idéal, avec des
infrastructures magnifiques et un projet qui m'intéresse
", sourit-il. Il a aussi la confiance de son entraîneur. "Je savais qu'il allait compter sur
moi, qu'il aimait bien mon profil
", précise-t-il.

De plus, il a noué des liens d'amitié avec Yassine Benzia, débarqué dans le Nord le dernier jour du mercato. "On a une certaine complémentarité, que ce soit au niveau du foot et même dans la vie de tous les jours. Ça commence à se ressentir sur le terrain. Avec lui normalement, on devrait faire de belles choses", prédit le natif de Paris.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport