• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pépé régale le LOSC qui domine le SM Caen

Nicolas Pépé n'a pas tardé à ouvrir son compteur de but en 2019. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Nicolas Pépé n'a pas tardé à ouvrir son compteur de but en 2019. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Lille a conforté sa place sur la seconde marche du podium de Ligue 1 à Caen. Les Dogues se sont imposés face au SMC grâce à un Nicolas Pépé survolté.

Par M.D. avec AFP

Un but et deux passes décisives... avec un Nicolas Pépé (encore) inarrêtable, le LOSC, très séduisant, l'a emporté à Caen (3-1) vendredi 11 janvier, pour la 20e journée de Ligue 1. Lille conforte ainsi sa place de dauphin du PSG.

Cette victoire permet aux Nordistes de compter 37 points, soit 4 d'avance sur Lyon (3e), qui a été tenu en échec par Reims (1-1) après avoir été éliminé de la Coupe de la Ligue, mardi.

"On avait identifié pas mal de choses" pour mettre Caen en difficulté, et "ça s'est bien passé pour nous", s'est réjouit l'entraîneur lillois Christophe Galtier, qui a pu compter sur Nicolas Pépé qui a récemment redit sa volonté de "terminer la saison au LOSC".
 

Il ne lui a fallu que 8 minutes pour ouvrir son compteur en 2019, après une combinaison toute en verticalité. Lancé magnifiquement dans le dos de la défense par Thiago Mendes, il a trompé facilement Brice Samba (1-0, 8e) pour sa 13e réalisation en championnat cette saison, rejoignant ainsi Kylian Mbappé en tête du classement des buteurs.

Une douzaine de minutes plus tard, il a ajouté une sixième passe décisive à son bilan, une ouverture lumineuse en direction de Rafael Leao qui a dribblé Samba et marqué dans le but vide (2-0, 20).

En toute fin de match, il a offert un magnifique appel croisé à Luis Araujo, avant de résister au dernier défenseur et de resservir Araujo seul face au but pour le 3-0 (90+3). Et encore, Lille aurait pu l'emporter plus largement, tant le duo Leao-Pépé a martyrisé l'arrière-garde adverse.

 

Maignan et Leão impeccable


Mais Samba a été présent sur de nombreuses tentatives lilloises : une double intervention devant Pépé et Mendes (23), une demi-volée de Leao qu'il a boxée (55), un coup-franc de Mendes (74) et une frappe écrasée de Jonathan Ikoné (39) qu'il a vu passer à côté (avec soulagement), un ciseau retournée de Leao servi par Pépé (47), une autre frappe de ce dernier (69)...
 
Défensivement, Lille a maîtrisé sans peine les offensives adverses, même lorsque Caen a enfin mis de l'intensité dans son jeu en seconde période. Si le but final de Casimir Ninga (3-1, 90+5) était anecdotique, il y a tout de même un point noir : l'exclusion de Zeki Celik pour une faute sur Ninga qui allait se présenter seul face au but.

"Je suis un peu en colère de finir à dix, non pas que le carton rouge ne soit pas justifié, mais on a le match en main à 2-0 (...) ça crée un incident et on est à 10, a pesté Galtier à ce sujet. Je suis un peu agacé aussi de prendre ce but. Parfois, pour un ou deux buts encaissés, on perd des places au classement et les places dans cette bataille seront chères".
 

Mais Lille, "ce n'est pas que Pépé", a insisté l'entraîneur des Dogues qui a tenu à saluer la performance des trois attaquants et notamment de Rafael Leão. Mike Maignan, de son côté, a été impeccable dans le peu qu'il a eu à faire : un beau réflexe à ras de terre sur une tentative de Ninga (14) et un coup-franc lointain flottant de Fayçal Fajr à boxer (16). Lille affichait ainsi un beau visage de candidat au podium final, s'il franchit le mercato sans trop de pertes.
 

"On a encore une fois gagné à l'extérieur. Maintenant, il ne faudra pas tomber dans le piège du "match facile" contre Amiens. Il faudra le même investissement et les mêmes sacrifices", a anticipé Galtier. La rencontre aura lieu ce vendredi 18 janvier, à 20h45.

 

Sur le même sujet

La vidéo de la soupe à l'oignon

Les + Lus