Sports. J'ai testé pour vous le street golf à Lille : concentration et technicité pour un sport "plus fun" et moins cher que le golf

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall

Avec trois joueurs de l'Urban Green Lille, le club de street golf lillois, j'ai fait un scramble, une partie à deux contre deux, dans le chouette quartier d'Euratechnologies, où se déroulera le 4 juin, une manche des championnats de France. Voici mon test du street golf pour #Vousêtesformidables.

Une des questions qui revient le plus souvent à propos du street golf est celle de la dangerosité à pratiquer le golf en ville ou dans des zones fréquentées par du public.

Ce qu'il faut savoir au départ, pour rassurer tout le monde, c'est que la balle utilisée est beaucoup moins compacte et beaucoup plus légère qu'une balle de golf classique. Elle ne peut donc ni blesser quelqu'un, ni briser un carreau par exemple.

Pour le même diamètre que la balle de golf traditionnelle, la balle de street golf pèse 16 grammes, soit quatre fois moins. Elle a été créée au début des années 2000 aux USA et a marqué le développement du street golf. 

En revanche, il faut toujours s'assurer qu'il n'y a personne derrière le joueur (le club de golf est dangereux) ni sur la trajectoire de la balle pour ne pas faire peur aux gens. 

La discipline se pratique avec des clubs traditionnels de golf (fer, bois) avec une plus ou moins grande "ouverture" pour faire monter la balle dans les airs. 

Premier exercice 

Benoist me donne un fer 7 et me propose, à une bonne quarantaine de mètres d'une arche, de m'exercer à tirer ma balle. La balle part bien, se lève et vire à gauche peu avant la cible. Benoist me félicite et me fait recommencer avec un fer 5, moins ouvert. Les choses se déroulent plutôt pas mal et, avec Benoist, nous décidons de jouer ensemble contre une autre paire de joueurs. 

Scramble

Ce type de jeu consiste à jouer à tour de rôle et à garder, pour chaque équipe, la balle la mieux placée. Exemple Benoist placera mieux ses balles que moi : au tour suivant nous jouerons là où s'est arrêtée sa balle. Le premier trou -même s'il n'y a pas de trou mais simplement des cibles constituées par du mobilier urbain- est une porte en métal sous l'arche. "C'est comme dans Mario Bros, cette cible permet d'en jouer une autre : elle donne le droit de viser ensuite un panneau, 10-15m plus loin. Ce trou là est un Par 5, c'est-à-dire que le nombre de coups moyens pour toucher la cible finale est de 5", explique Benoist : "ce sont typiquement des règles qu'on ne trouve qu'au street golf", précise-t-il en parlant d'une cible qui permet d'en découvrir une autre.  

L’association Urban Green Lille date de 2008. Soit trois ans avant la mise en place d'un championnat de France en 2011, qui regroupe aujourd'hui 27 équipes. En général, c'est plutôt 15 équipes en moyenne.

Rendez-vous : 4 juin à Lille et 16 juillet à Laon

En 2022, le championnat de France se déroule en 4 étapes : le 30 avril à Carantec (Finistère Nord), le 4 juin à Lille, 16 juillet à Laon (ville haute) et le 3 septembre à Strasbourg. A l’issue des épreuves, les joueurs français seront sélectionnés pour intégrer l'équipe nationale qui ira au championnat du monde au Luxembourg en octobre.

A ce petit jeu, Benoist Richard a été sélectionné depuis 2016 quatre fois pour différentes compétitions internationales comme les championnats d'Europe ou du monde. A noter que la France est trois fois championne d'Europe et une fois championne du monde. L’Allemagne, la Suisse, la République Tchèque ou la Hongrie sont d’autres nations très fortes du street golf ! 

Pratiquer dans les Hauts-de-France 

Deux clubs vous accueillent pour une découverte du street golf dans les Hauts-de-France :

  1. L'Urban Green Lille (Sessions découvertes régulières. Prêt de matériel. Possibilité de faire des sessions à la demande. Tél. Benoist Richard au 06 10 44 52 56).
  2. Le Médiéballes Laon StreetGolf (5 euros l'initiation de 2h00. Prêt des clubs. Tél. Vivien au 06 78 57 20 48)

Mais après, rien ne vous empêche de pratiquer par vous même si vous avez les clubs. L'idée de départ, on vous le rappelle, est davantage de s'affranchir de certaines règles et de pratiquer en toute liberté.