• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. LOSC-PSG : les Parisiens en colère contre l'arbitre de la rencontre

Thomas Tuchel et le président du PSG à la mi-temps de LOSC-PSG / © J+1/CANAL +
Thomas Tuchel et le président du PSG à la mi-temps de LOSC-PSG / © J+1/CANAL +

Alors que Lille et Paris étaient à égalité à la mi-temps, plusieurs joueurs du PSG se sont plaint de l'arbitre de la rencontre.

Par M.D.

"Il nous prend la coupe de la Ligue cet arbitre, il nous prend des joueurs, il nous prend tout", peste Kylian Mbappé. Dans une scène captée par Canal+, plusieurs joueurs du PSG se plaignent de l'arbitrage du match disputé contre le LOSC ce dimanche 14 avril au stade Pierre-Mauroy.
 

Lors de la mi-temps, alors que les deux équipes se tiennent tête sur un score de 1-1, les joueurs parisiens rejoingnent leur vestiaire, remontés contre Benoît Bastien qui arbitre la rencontre. Il venait d'exclure Bernat qui, sur une ouverture de Bamba, a accroché le bras de Pépé qui était passé devant lui (36e). Malgré les protestations parisiennes, Benoît Bastien, conforté par l'arbitrage vidéo, n'a pas changé sa décision.
 

 

"Ici on est à Lille, pas à Paris"


Thomas Tuchel lance les hostilités en lançant à son président, Nasser Al-Khelaïfi : "C’est le même arbitre que contre Guingamp et les trois penalties (sifflés) contre nous". Une rencontre dont les Parisiens ne gardent pas un bon souvenir puisque l'EAG les a éliminé en quart de finale de Coupe de la Ligue le 9 janvier.

"Il nous prend la coupe de la Ligue cet arbitre, il nous prend des joueurs, il nous prend tout", renchérit le buteur parisien Mbappé. Et Julian Draxler de questionner : "Pourquoi on a la VAR si tu ne regardes pas ?", ce à quoi Nasser Al-Khelaïfi ajoute : "Il faut monter le niveau du football français".
 

Et à la fin de cette vidéo, on entend (vaguement) le recruteur lillois Luis Campos lâcher : "Ici on est à Lille, pas à Paris", lançant une remontrance à peine masquée aux Parisiens. Selon les informations de 20 Minutes, cette remarque n'a pas été appréciée par le président parisien, ce qui a lancé un vif échange en tribunes entre les deux hommes sous les yeux de... Martine Aubry.

 

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer