Après l'autopsie du chien mutilé à Fourmies, la responsable de la SPA d'Hirson appelle au calme

Le chien a été découvert mourant. / © SPA Hirson
Le chien a été découvert mourant. / © SPA Hirson

La découverte d'un chien atrocement mutilé, à Fourmies, la semaine dernière, a suscité de (très) vives réactions en ligne. Alors que l'autopsie du chien a eu lieu vendredi, la responsable de la SPA de Hirson appelle au calme. 

Par Jeanne Blanquart

Les photos, l'histoire, ont suscité des émotions fortes; du dégoût, de l'indignation aussi. Mais aujourd'hui la responsable de l'antenne de la SPA d'Hirson, Corinne Flament appelle au calme. La semaine dernière, l'antenne publiait sur sa page Facebook l'histoire de ce chien retrouvé à Fourmies la peau en lambeaux, alors qu'il vivait dans des conditions insalubres. L'animal a ensuite du être euthanasié

"On a l'habitude de relater sur cette page des événements heureux ou dramatiques", explique Corinne Flament. "Là, on a été submergé." 34 000 personnes réagissent à la publication, 13 000 la partagent et des milliers d'autres la commentent... Impossible de modérer l'indignation générale, qui prend parfois des tournures extrêmement violentes envers les propriétaires du chien en question. "Je le répète : il faut se comporter en personnes civilisées, d'autant qu'on ne connaît pas encore l'origine des lésions. Certains ont parlé de brûlures à l'acide mais il n'a jamais été question de ça !", insiste Corinne Flament. 

L'autopsie du chien a eu lieu vendredi, mais les résultats ne seront connus que dans la semaine à venir. "En attendant, inutile de spéculer", modère la responsable, qui précise : "la seule chose dont on est sûrs, c'est que les conditions dans lesquelles il vivait n'ont pas aidé, mais c'est tout.


Mettre en lumière le travail quotidien


En attendant, l'antenne d'Hirson a reçu un coup de fil de Brigitte Bardot. "Elle a apppelé la vice-présidente pour la féliciter de notre action et voir comment elle pouvait apporter son aide", précise Corinne Flament. "Sa fondation va probablement nous aider à prendre en charge nos frais vétérinaires, qui sont très importants.

Car l'indignation suscitée par cette histoire dramatique a au moins eu l'avantage de mettre en lumière le travail quotidien des bénévoles de la SPA. A Hirson, l'antenne accueille en permanence une centaine de chiens et une cinquantaine de chats, parfois en mauvaise santé. "On est parfois obligés d'en refuser", soupire Corinne Flament. Si vous êtes motivés "et que ce n'est pas un caprice", les portes de l'adoption sont là-bas grandes ouvertes. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Marcq-en-Baroeul : une minute de silence en hommage au gendarme Arnaud Beltrame

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés